Ligotée à soixante-dix-sept ans pour quelques bijoux

A Moulins-lès-Metz, dans la nuit 25 au 26 mai 2013, une femme de soixante-dix-sept ans a été ligotée avant d'être dépouillée de ses bijoux.

Par Thierry Pernin

C'est un bruit de vitre cassée qui a réveillé la septuagénaire dans la nuit 25 au 26 mai. Apeurée, elle s’est levée et a vu plusieurs hommes avec le visage masqué devant elle, peut-être trois.

Dans son pavillon d’un quartier tranquille de Moulins-lès-Metz, les cambrioleurs l'ont ligoté avec ce qu’ils avaient sous la main : des ceintures et du câble. La retraitée n'a pas pu se défendre, ni appeler à l’aide. Et puis, les agresseurs ont fouillé la maison et récupéré ce qui avait de la valeur. Ils sont repartis avec seulement quelques bijoux. Quand elle est parvenue à se libérer, la femme traumatisée a appelé les secours.

D'après nos confrères de L'Est Républicain :

"Dans le jargon policier, on appelle cela, un saucissonnage. Et les policiers craignent ce type d’agression. D’abord parce qu’ils provoquent un vrai traumatisme chez les victimes, souvent des personnes âgées et des personnes seules.




Plus d'informations dans vos éditions régionales

Sur le même sujet

Les + Lus