La Nuit des Chercheurs à Metz vous emmène dans des Mondes Inconnus

© Flickr - steve.grosbois
© Flickr - steve.grosbois

La Nuit des Chercheurs est une grande manifestation européenne, organisée pour la première fois en Lorraine ce vendredi 27 septembre 2013. C’est sur le Campus du Saulcy à Metz que vous serez conduits dans des mondes inconnus…

Par Audrey Arnon

A partir de 18h sur le campus du Saulcy se tient ce vendredi 27 septembre 2013 La Nuit des Chercheurs. Cette grande manifestation européenne organisée pour la première fois en Lorraine a pour thème cette année « Les mondes inconnus ».

Expériences sensorielles et one-man-shows de doctorants seront proposés pour faire découvrir au public un univers dont on parle peu et qui est pourtant l’une des clés de l’avenir de la Lorraine.

Une quinzaine de projets de recherche, toutes disciplines confondues, vont être présentées au public de manière simplifiée. Dans un paysage redécoré pour l’occasion de jeux de lumières, les curieux pourront déambuler sur 300m² d’expositions et d’animations

.

Programme et infos pratiques

La recherche fait son show (sur la scène du théâtre)

  • 20h30 & 22H00 Fluctuations (20’)

La rencontre d’un physicien et d’une chorégraphe ouvre les portes de l’espace-danse, révélant la compétition entre ordre et désordre. Mise en corps et en mouvements d’une recherche fondamentale pour cinq danseurs accompagnés d’un musicien, sur fond d’un programme aléatoire générant images et sons.
Compagnie Mirage & Institut Jean Lamour, Université de Lorraine/CNRS

  • 21h00 La philo en petits morceaux

Une série de films d’animation sur la philosophie des sciences, faite de petits trésors d’inventivité, explique de manière ludique et lumineuse les concepts incontournables pour penser la science.
Vidéoscop & Archives Henri Poincaré, Université de Lorraine/CNRS

  • 21h30 Ta thèse en 180 secondes

Petites conférences théâtralisées, réels one-man-shows, les doctorants ont chacun 180 secondes, et pas une de plus, pour présenter de manière accessible leur recherche.

  • 22h30 Autoportrait d’un schizophrène (22’)

Comment restituer cinématographiquement le point de vue d’un malade atteint de schizophrénie ? Le réalisateur Eric Duvivier s’y est employé à la fin des années 70, pour le compte de la firme pharmaceutique Sandoz. Le résultat, surprenant, entre art psychédélique et réalité médicale, est servi par l’interprétation magistrale de Pierre Clementi. Analyse en direct lors d’une ciné-conférence.
UMR SAGE, Université de Strasbourg/CNRS & CREM, Université de Lorraine, avec le concours du CERIMES

  • Infos pratiques

- Entrée gratuite
- Horaire : 18h-23h
- Espace buvette et petite restauration

Sur le même sujet

Les + Lus