• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Lutte contre la maladie de Lyme

© Flickr cquintin
© Flickr cquintin

Vendredi 27 septembre 2013, une délégation de l'association alsacienne Lyme Sans Frontières a pris rendez-vous au ministère de la santé pour défendre la lutte contre cette maladie. Les sérologies sont significativement plus élevées en Alsace (26,9 %) et en Lorraine (16,5 %).

Par Thierry Pernin

L'association Lyme Sans Frontières souhaite la levée du déni de la maladie de Lyme (ou borréliose de Lyme). Elle souhaite également sa reconnaissance officielle, y compris dans sa forme chronique pour que tout malade puisse être diagnostiqué le plus rapidement possible et pour éviter

la douloureuse et longue errance chez des médecins spécialistes (errance par ailleurs très coûteuse pour le malade et la sécurité sociale), pour que tout malade puisse avoir accès à la forme de soins de son choix.

Une pétition initiée par le collectif Lyme Sans Frontières est en ligne depuis le 5 mars 2012.

Trois enquêtes régionales ont été effectuées entre 2001 et 2006 dans les régions à risque accru par le CNR des Borrelia et les Cellules Inter-Régionales d'Epidémiologie et d'intervention (CIRE). Ces régions sont la Lorraine, l'Alsace, l'Auvergne et le Limousin.


 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus