La zizanie dans le marché de la collecte de vêtements usagers

L'association Le Relais dénonce la présence d'un nouvel opérateur sur le marché de la collecte de vêtements usagers. Elle interpelle les communes et les pouvoirs publics pour qu'il y mette bon ordre.

Par Denis Becker

 / © Ils trônent un peu à l'écart sur les parkings de supermarchés. Ces conteneurs collectent vêtements et chaussures usagées. Quatre opérateurs se disputent aujourd'hui la collecte : les plus connus KFB-Habitbox et le Relais. Mais voilà que depuis peu, un petit nouveau est apparu au grand dam du Relais, leader en France, qui tire la sonnette d'alarme.





 / © Un nouveau concurrent "sans foi ni loi" selon l'association qui, dans son centre de Wittenheim (68), trie 20 tonnes de vêtements par jour. Et qui surtout réinvesti chaque euro dans la lutte contre l'exclusion. Le Relais, qui avec ses partenaires et Terre des Hommes, en appelle aux communes pour qu'elles soient vigilantes et fassent elles aussi le tri entre les bons et les mauvais opérateurs.




le marché de la collecte de vêtements usagers
Reportage : Léonard Danièle, Fontaine Aline et Heyer Myriam. Interviews : - Wittenheim (68) - Charlotte Pinot, Chargée de développement Le Relais Est - Sophie Rondeau, Chargée de développement Le Relais Est

 

Sur le même sujet

Les + Lus