Greenpeace : le Beluga II fait escale à Metz

© photo Greenpeace
© photo Greenpeace

Le Béluga II, bateau emblématique de Greenpeace, poursuit son tour de l'Europe. Suivant son parcours sur le Rhin et la Moselle il jettera l'ancre à Metz les 3 et 4 juin 2014. Une escale pour sensibiliser l'opinion publique au vieillissement des centrales nucléaires. 

Par Hélène Abalo

Une escale à quelques kilomètres de la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle) : le Beluga II, le voilier de Greenpeace jettera l'ancre à Metz les 3 et 4 juin 2014 dans le cadre de son tour de l'Europe. Il s'agira de la 9ème étape de ce parcours de sensibilisation au vieillissement des centrales nucléaires. En navigant sur le Rhin et la Moselle, les militants de l'association écologique sont déjà passés aux abords des centrales de Fessenheim (Alsace), Philippsburg, Biblis et Mulheim-Kärlich (Allemagne). 

Le Beluga II devrait s'amarrer à proximité du Pont du Canal à Metz à hauteur de l'écluse n°11. Le public pourra alors monter à bord de ce voilier de 33 mètres pour y découvrir une exposition sur les risques liés aux "vieilles centrales nucléaire". 


Cattenom ? 

Ce n'est évidemment pas un hasard si Greenpeace prend la peine de faire un crochet par la Moselle. Si la centrale alsacienne de Fessenheim attire particulièrement leur attention, celle de Cattenom est sous surveillance et notamment par les militants luxembourgeois qui font régulièrement part de leurs inquiétudes sur la centrale toute proche de leurs frontières. En 2011, greenpeace.lu avait réalisé et publié sur internet une vidéo catastrophe racontant l'histoire d'une famille jouant à proximité de la centrale moselanne avant qu'un avion ne vienne s'y écraser. Le clip s'achève sur la carte d'une zone de contamination qui s'étendrait sur tout le Grand-Duché en cas d'accident grave survenant à Cattenom.  

Des voisins inquiets

La centrale de Cattenom, mise en service en 1986 fêtera ses 30 ans en 2016. En février 2014 encore, Greenpeace avait rappeler que 40 ans était la durée de vie maximale des réacteurs français. Roger Spautz (Greenpeace Luxembourg) avait alors précisé qu'il devenait " urgent que les gouvernements du Luxembourg, du Pays de Sarre et de la Rhénanie Palatinat, pays et états qui seraient directement affectés dans le cas d’un accident à Cattenom, s’engagent d’avantage pour une fermeture de la centrale de Cattenom et contre une prolongation de la durée de vie"


Le Beluga II à Metz

Mardi 3 juin 2014  de 11h à 12h, puis de 14h à 18h.
Mercredi 4 juin 2014 de 10h à 12h, puis de 14h à 18h

Sur le même sujet

Les + Lus