Cet article date de plus de 7 ans

Dans deux maisons de retraite de Nancy, place aux cyber-consultations

Depuis ce mardi 24 juin, il est possible pour les résidents de deux maisons de retraite de pouvoir effectuer certaines consultations à l'hôpital...sans se déplacer. Le secret : l'équipement des deux établissements avec un système de télé médecine. Une première en Lorraine...
Une résidente de la maison de retraite Saint Joseph, à Nancy, en entretien avec son médecin à l'hôpital de Brabois
Une résidente de la maison de retraite Saint Joseph, à Nancy, en entretien avec son médecin à l'hôpital de Brabois © France 3 Lorraine
Jusqu'à présent, les personnes âgées qui doivent se rendre à une consultation à l'hôpital connaissent le même rituel : organisation d'un transport (avec de l'attente), anticipation d'un long délai d'attente avant le rendez-vous...puis même rituel une fois le rendez vous passé ! A nouveau une certainte attente avant l'arrivée du moyen de transport, avant de pouvoir quitter l'hôpital.

Désormais, depuis ce mardi 24 juin 2014, deux maisons de retraite situées l'une à côté de l'autre, Avenue de Strasbourg à Nancy (la maison Saint Joseph et l'EHPAD du Parc) ont basculé dans une époque.
Depuis ce mardi 24 juin, les deux maisons disposent d'un matériel leur permettant d'être en connexion avec certains services du CHU de Nancy.
Désormais, pour certains résidents des deux établissements, ces consultations peuvent avoir lieu depuis leur chambre...sans attente, et sans transport.

A quoi ressemblent ces cyber-consultations ? Nous avons suivi la toute première...
durée de la vidéo: 01 min 50
télémédecine


Si ces deux maisons de l'Avenue de Strasbourg à Nancy ont été choisies pour être pilotes de ce projet, et expérimenter le dispositif, d'autres seront appelées à suivre d'ici quelques mois.
A commencer par l'établissement géré par la Ville de Nancy : Valérie Debord, maire adjointe de Nancy (chargée notamment des seniors) s'est en effet montrée très intéressée par ce dispositif. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société