POPSicle, de la glace au champagne, made in London

Conçue et créée par un artisan glacier de Soho (Londres), cette glace composée de 37% de champagne, avec des ingrédients biologiques et naturels. Le tout pour moins de 100 calories.

© wearepops.com
Ces glaces ont été distribuées au prix de 5 euros dans divers lieux et événements durant l'été 2014.

Les fondateurs de POPSicle sont d'anciens camarades de classe. James Rae et Harry Clarke ont commencé à travailler sur la création de POPS en Septembre 2013. Après un séjour en Espagne, ils se sont rendu compte qu'il n'existait pas ce type de sur le marché des produits alcoolisés "interactifs et expérimentaux".

Mais alors, où sont passées les bulles ?

© wearepops.com
Les lois de la chimie impliquent que les bulles de champagne ne gèlent pas lorsqu'elles existent sous forme de bulles. On y retrouve "le grain de la glace" et de l'acidité du vin de champagne dans chaque bouchée.

Des célébrités comme Miley Cyrus, Kate Moss, Louise Thompson, Jamie Laing, Oliver Proudlock ou le chanteur Jack Whitehall font parti des clients qui ont eu le plaisir de gouter ces glaces cet été.

Et que doit en penser le CIVC ?​

Le Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne est garant de l'appellation Champagne. Il permet de protéger l'utilisation du mot "champagne" contre les usurpations externes, du fait de son statut d’appellation notoire.
Le devoir des vignerons et maisons de Champagne est aussi de protéger les consommateurs contre tous les vins, boissons ou produits qui usurperaient la notoriété ou la garantie d’origine et de qualité de l’appellation Champagne.
Le Comité Champagne et l’INAO ont donc entrepris de combattre systématiquement sur le terrain juridique tous ceux qui détournent la notoriété et l’identité de l’appellation Champagne. (champagne.fr)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
champagne sciences
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter