Les conseillers généraux du Haut-Rhin réclament un référendum sur la nouvelle région

Réunis en commission permanente jeudi 18 décembre, les élus haut-rhinois ont adopté une motion demandant l'organisation d'un référendum afin que les Alsaciens puissent donner leur avis sur la création de la nouvelle région.

En février 2013, lors du lancement de la campagne pour le "oui" au référendum du 7 avril sur la collectivité territoriale d'Alsace (Ph. Richert, président du Conseil régional d’Alsace, Charles Buttner, président du Conseil général du Haut-Rhin, Guy-Dominique Kennel, président du Conseil général du Bas-Rhin, parlementaires, conseillers régionaux et conseillers généraux de la Majorité Alsacienne).
En février 2013, lors du lancement de la campagne pour le "oui" au référendum du 7 avril sur la collectivité territoriale d'Alsace (Ph. Richert, président du Conseil régional d’Alsace, Charles Buttner, président du Conseil général du Haut-Rhin, Guy-Dominique Kennel, président du Conseil général du Bas-Rhin, parlementaires, conseillers régionaux et conseillers généraux de la Majorité Alsacienne). © Vanessa Meyer Wirckel
Par communiqué de presse, le conseil général du Haut-Rhin, réuni en commission permanente le 18 décembre 2014 affirmait jeudi soir "s’élever avec vigueur contre le déni démocratique dont l'Alsace est la victime directe à travers l’adoption sans concertation de la loi relative à la délimitation des régions".

L'assemblée de Colmar "rappelle le vote quasi unanime des conseillers régionaux et généraux alsaciens en faveur d’une Alsace maintenue dans ses contours actuels, ainsi que les motions adoptées dans ce sens par plus d’une centaine de conseils municipaux alsaciens."

Par ailleurs, le conseil général du Haut-Rhin "regrette que, malgré la forte mobilisation des élus et de la population alsacienne durant les dernières semaines, le gouvernement ait persisté dans la volonté aveugle et sourde d’intégrer l’Alsace dans une méga-région sans cohérence et sans pertinence."

Ainsi, la collectivité demande l'organisation d'un référendum, "afin que le peuple alsacien puisse donner démocratiquement son avis sur la création de la méga-région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, dans la mesure où celle-ci entraînerait la suppression de sa collectivité représentative."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réforme territoriale
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter