26 migrants retrouvés vivants dans deux camions, 3 passeurs arrêtés

Vingt-six migrants, majoritairement Irakiens et Syriens, ont été retrouvés vivants à bord de deux camions sur une aire de repos de Guignicourt (Aisne), à quelques kilomètres du département de la Marne. Trois passeurs ont été arrêtés.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les passeurs, d'origine irakienne, ont été placés en garde à vue et seront jugés en comparution immédiate ce jeudi au tribunal de grande instance de Laon. Ils encourent jusqu'à 10 ans de prison pour "aide au séjour illégal et transport dans des conditions indignes" a indiqué
le parquet de Laon. "Les gendarmes ont intercepté un premier camion dans lequel se trouvaient 10 migrants qui étaient enfermés", a expliqué cette même source, confirmant une information de France 3 Picardie. "Arrivée à l'aire de repos, le camion était attendu par trois passeurs qui ont été interpellés".

En voyant la présence des gendarmes, un autre chauffeur de poids-lourd est alors venu leur demander de fouiller son propre camion dans lequel "il suspectait la présence de migrants". Seize personnes ont ainsi été découvertes dans son camion-citerne. Tous les migrants ont été relâchés.

Le 23 octobre, quatorze migrants syriens, iraniens et irakiens, dont trois enfants et un bébé, avaient été retrouvés dans le Pas-de-Calais à bord d'un camion frigorifique se dirigeant vers Calais.

Voir le reportage de nos collègues de France 3 Picardie

Vingt-six migrants, majoritairement Irakiens et Syriens, ont été retrouvés vivants à bord de deux camions sur une aire de repos de Guignicourt (Aisne), à quelques kilomètres du département de la Marne. Trois passeurs ont été arrêtés.