A 31 : une délégation d'élus de la région Grand Est rencontre la ministre des Transports

Publié le Mis à jour le
Écrit par Didier Vincenot
Circulation sur l'A 31
Circulation sur l'A 31 © France 3 Lorraine

Dans le dossier épineux de l'A 31, qui prend depuis des décennies des allures de serpent de mer, Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, a souhaité réunir les élus concernés afin de porter une position commune face à l’Etat. Ils viennent de rencontrer la ministre des Transports.

Projet d’A31 Bis : une délégation d’élus lorrains, emmenée par Jean Rottner, reçue par la Ministre des transports Elisabeth Borne


Alors que depuis plusieurs décennies, le problème de la saturation routière de l’A31 entre Nancy et le Luxembourg pénalise le développement de la Lorraine, fait courir des risques à ses usagers et génère de nombreuses nuisances pour ses riverains, le projet « d’A31 bis » n’a jamais été mis en oeuvre en dépit de la mobilisation des élus régionaux.

A la suite de la publication du rapport Duron sur les Infrastructures de transport, qui reconnaît enfin le caractère prioritaire au niveau national de la restructuration de cet axe européen majeur entre la Mer du Nord et le Sud de l’Europe, Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, a souhaité réunir les élus concernés afin de porter une position commune face à l’Etat.

Rassemblant les Présidents des Conseils Départementaux de la Meurthe‐et‐Moselle et de la Moselle, les Maires des Grandes Villes du Sillon Lorrain ainsi que les parlementaires des territoires traversés par l’A31, le Président de la Région Grand Est a proposé une démarche commune des élus permettant d’aboutir au plus vite à la concrétisation de ce dossier vital pour la Lorraine.

S’appuyant sur la volonté partagée et solide des élus dans ce dossier, notamment sur les aménagements à réaliser, Jean Rottner a conduit ce jour une délégation d’élus locaux et de parlementaires pour faire part à Elisabeth Borne, Ministre des Transports, "de la volonté forte et unanime du territoire de mettre en oeuvre urgemment des solutions permettant de faire face à la saturation de l’A31".
 



Les élus mobilisés

Sur la base d’une déclaration commune, cette délégation, composée de Jean‐Luc Bohl,
Président de Metz Métropole, d’André Rossinot, Président de la Métropole du Grand Nancy, de Laurent Trogrlic, représentant le Président du Conseil Départemental de Meurthe‐et‐Moselle, d’Isabelle Rauch, Députée et représentante du Conseil Départemental de la Moselle et des députés Brahim Hammouche, de la Moselle et Xavier Paluszkiewicz, de la Meurthe et Moselle, a exprimé les attentes des usagers et des habitants du sillon lorrain et a mis en avant l’enjeu primordial de la restructuration de cet axe en termes d’aménagements du territoire.


durée de la vidéo: 00 min 35
Le comité de pilotage du projet de l'autoroute A 31 bis s'est réuni à Metz le jeudi 1er février 2018 en présence de Mathieu Klein ©France 3 Lorraine


Ainsi, les élus ont rappelé à la Ministre que la mise en oeuvre du projet d’A31 bis demeurait indispensable et qu’il s’inscrivait nécessairement dans une approche globale des questions de transports sur l’ensemble du Sillon Lorrain.


Ils lui ont fait part des nombreuses initiatives prises localement en matière d’intermodalité, des efforts importants consentis pour développer les capacités ferroviaires qui arrivent à saturation, y compris en faveur du fret, ainsi que du programme de rénovation des gares. Ils ont mis en avant leur ambition en matière fluviale mais aussi les opportunités liées au développement de structures dédiées au télétravail.

La délégation a mis en avant le caractère continental de cet axe autoroutier qui
s’inscrit dans les corridors européens Nord/Sud et qui joue un rôle important dans les relations transfrontalières du Grand Est, dont c’est l’un des atouts majeurs, notamment sans sa relation avec le Luxembourg dont la zone d’influence est de plus en plus large.


durée de la vidéo: 02 min 51
A 31 : le débat continue ©France 3 Lorraine

Enfin, les élus ont marqué leur ouverture à la mobilisation des ressources financières en cohérence avec l'ancrage territorial de cette infrastructure.


Réaction de la ministre Elisabeth Borne


La ministre Elisabeth Borne a salué la vision intermodale des transports portée par la délégation et s’est montrée très intéressée par l’inscription de la démarche dans une perspective transfrontalière.

Elle a confirmé les conclusions du rapport du Conseil d’Orientation des Infrastructures présenté par Philippe Duron et qui a reconnu explicitement l’importance du Sillon Lorrain dans les projets prioritaires au niveau national.

A la suite de cette première rencontre, un travail collaboratif entre les élus et le Ministère des transports va s’engager afin de déterminer un calendrier d’avancement du projet et de trouver des solutions innovantes pour son portage financier.

Communiqué de la Région GRAND EST

Les attentes des élus du Grand Est
En conséquence, les élus du Grand Est attendent de l’Etat :

  • Le partage d’un projet global et multimodal ambitieux visant à améliorer les conditions de la mobilité des hommes et des marchandises, et à favoriser un développement équilibré des territoires
  • Un engagement ferme et ambitieux à la hauteur de l’enjeu national que représente le projet d’A31bis dans le volet programmatique de la loi d’orientation sur les mobilités
  • La confirmation d’une réalisation des aménagements à court terme sur l’ensemble du projet A31bis
  • La mise en avant des fonctionnalités européennes de ce projet global visant à la mobilisation prioritaire des crédits européens prévus pour le développement du réseau RTE-T au sein de l’Union
  •  L’engagement d’échanges bilatéraux internationaux avec le Grand-Duché de Luxembourg afin d’acter un accompagnement financier des différentes composantes du projet contribuant directement au développement économique de ce pays voisin
  • La mise en place d’expérimentations, dans le cadre d’une différenciation territoriale
  • liée notamment aux caractéristiques transfrontalières de la Région Grand Est, visant à mettre en place de nouvelles ressources financières permettant aux collectivités de contribuer à la mise en oeuvre de ces projets.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.