• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

ACAL : le PRG proteste contre le rejet par Masseret de l'accord national avec le PS et rejoint EELV

© Emmanuel André. France 3 Lorraine
© Emmanuel André. France 3 Lorraine

Le Parti radical de gauche a dénoncé lundi 26 octobre 2015 le non-respect en région ACAL par Jean-Pierre Masseret (PS) de l'accord national pour les élections régionales. En conséquence, le PRG rejoint les écologistes d'EELV avec Sandrine Bélier. Une conséquence du vieil antagonisme Leucart-Masseret

Par Jcdr avec AFP

"Le Bureau National du PRG a pris acte du refus de Jean-Pierre Masseret (PS, NDLR) d'appliquer l'accord PS-PRG dans la grande région Alsace-Champagne Ardenne-Lorraine et ce, avec l'aval de la direction du Parti Socialiste. Face à cette situation,  (...) le PRG a décidé d'intégrer la liste menée par Sandrine Bélier au nom d'Europe Ecologie les Verts." Communiqué du PRG



Le Parti radical de gauche a dénoncé lundi 26 octobre 2015, dans le communiqué cité ci-dessus le non-respect, par le président sortant socialiste de la Région Lorraine Jean-Pierre Masseret, de l'accord national PS-PRG pour les élections régionales, pour la liste qu'il emmène en ACAL.

"Dix jours après le référendum pour l'unité organisé par ce même PS, voilà une belle démonstration du fait qu'avec les socialistes il y a souvent loin de la coupe aux lèvres", écrit le PRG.

Cette décision d'intégrer la liste Europe Ecologie Les Verts pourrait faire jurisprudence, en particulier en Aquitaine, "si le combat affiché pour l'unité devait demeurer une incantation de quelques ténors socialistes qui s'empressent de faire l'inverse sur le terrain" menace le président du PRG Jean-Michel Baylet, cité dans le communiqué.

Pas d'accord dans le Grand Est

Interrogé par l'AFP, le responsable du pôle élections du PS Christophe Borgel a admis que l'accord national entre le PS et le PRG, qui prévoit au moins une place pour le PRG par région en cas de défaite, n'a pu être respecté dans le Grand Est.

"Tout le monde savait qu'il y avait une difficulté dans cette région compte tenu de l'histoire des relations entre le PS et le PRG", a expliqué M. Borgel à l'AFP. Une histoire compliquée due notamment à des antagonismes personnels et politiques, vieux de plus de 20 ans, entre René Leucart président du PRG Lorraine et Jean-Pierre Masseret.

"On est dans une région où les relations avec le PRG reprennent alors qu'en 2010 il soutenait la liste de droite, par exemple en Moselle" a-t-il poursuivi. Selon la dernière proposition du PS, le PRG aurait obtenu deux places dans l'hypothèse d'une victoire.

"Le PRG est l'allié -le seul allié- du Parti Socialiste. Il a des ministres au gouvernement. Un accord, dans le cadre...

Posté par PRGauche Lorraine sur samedi 24 octobre 2015

 

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus