Accident de planeur à Chambley : le pilote est sain et sauf

Après un décrochage accidentel, le pilote d'un planeur a pu s'éjecter de son appareil à 400 mètres d'altitude, avec son parachute. Evacué par l'ambulance il est sain et sauf. Une enquête est en cours.

"Alain Dugas va bien, il a un énorme cocard à l'oeil  gauche mais il est sain et sauf." Philippe Buron-Pilâtre



 

Mercredi 29 juillet 2015, le planeur du pilote-instructeur Alain Dugas, coach de l'équipe de France, a été victime d'une défaillance en vol alors qu'il évoluait avant l'ouverture du tarmac aux pilotes du 14e Lorraine Mondial Air Ballons.

Le pilote chevronné (2.500 heures de vol planeur) a pu s'éjecter et gagner le sol en parachute après s'être éjecté à 400 mètres d'altitude. Grâce a une ultime manoeuvre du pilote avant son saut, l'appareil s'est écrasé très loin du public. Un geste technique unanimement salué par les spécialistes présents à Chambley. 

Alain Dugas est sain et sauf mais a été évacué en ambulance, comme le veut le protocole. Le lorrain n'a pas perdu connaissance. Son appareil a été totalement détruit.
La Brigade de Gendarmerie des Transports Aérien s'est immédiatement rendu sur le site pour mener l'enquête classique dans de telle circonstances
durée de la vidéo : 00h01mn28s
©France 3 Lorraine