L’acte 5 des gilets jaunes en Lorraine

Pour la cinquième semaine consécutive, une partie des gilets jaunes ont manifesté ce samedi 15 décembre dans plusieurs villes de Lorraine.
 
La mobilisation des gilets jaunes à Nancy ce samedi 15 décembre.
La mobilisation des gilets jaunes à Nancy ce samedi 15 décembre. © Bruno Demange - France 3 Lorraine
Le gouvernement avait appelé les gilets jaunes à ne pas manifester ce week-end.
Le préfet de Meurthe-et-Moselle avait d'ailleurs interdit toute manifestation compte tenu des risques de troubles à l’ordre public et afin de "préserver la libre activité des zones commerciales", à Frouard, Houdemont et Essey-lès-Nancy.

A Nancy, un millier de gilets jaunes dans les rues dès 13 heures

 
Les manifestations de gilets jaunes se sont succédées à Nancy pendant l'hiver 2018-2019.
Les manifestations de gilets jaunes se sont succédées à Nancy pendant l'hiver 2018-2019. © France 3 Lorraine

Ils étaient près d'un millier de gilets jaunes à défiler dans les rues du centre ville.

Le ton est monté vers 15h30 à l’approche de la préfecture. Les gilets jaunes ont tenté de forcer le passage.  Ils en ont été empêchés à coup de gaz lacrymogènes.

Les forces de l’ordre ont fait face aux manifestants.
A Nancy les forces de l'ordre font face aux gilets jaunes
A Nancy les forces de l'ordre font face aux gilets jaunes © Bruno Demange


Certains gilets jaunes ont organisé un sitting pour ainsi bloquer la circulation rue Saint-Jean.
© Bruno Demange


Un rassemblement qui a démarré en début d’après midi dans le calme, des gilets jaunes ont croisé un défilé de pères Noël à moto.
© Bruno Demange

Différentes actions se sont déroulées en Meurthe-et-Moselle à Frouard, Réhainviller, Landres, Longuyon, Léxy et au niveau de Gogney
Les forces de l’ordre étaient présentes sur chacun de ces points de rassemblement pour en assurer la sécurisation.

Selon la préfecture de Meurthe-et-Moselle, 11 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue lors des différents rassemblements. Parmi ces personnes, 3 ont été interpellées durant la manifestation qui s’est déroulée à Nancy.


En fin de matinée, la préfecture de Meurthe-et-Moselle identifiait plusieurs points de rassemblements.
   
A Toul les forces de l'ordre font face aux gilets jaunes
A Toul les forces de l'ordre font face aux gilets jaunes © Bruno Demange
  

Des rassemblements dans les Vosges 

Dans les Vosges à 11h15 selon la préfecture on comptait un certain nombre de rassemblements « gilets jaunes ». L’accès aux centres commerciaux se faisait sans aucune difficulté dans le département, même si certains sites étaient légèrement perturbés :



En Meuse la mobilisation reste forte


Un rassemblement a débuté vers 10 heures à Bar-Le-Duc devant le hall des Brasseries.
 
200 gilets jaunes ont convergé vers la préfecture de Bar-le-Duc
200 gilets jaunes ont convergé vers la préfecture de Bar-le-Duc © France 3 Lorraine

Ils étaient 200 à converger vers la préfecture de la Meuse. A la mi-journée tout se passait dans le calme. Une délégation de gilets jaunes a été reçue en préfecture le temps de remettre une liste de 40 revendications.

 
Les gilets jaunes restent mobilisés à Bar-le-Duc ce samedi 15 décembre ©France 3 Lorraine

A Bar-le-Duc, les gilets jaunes ont observé une minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat de Strasbourg.
 

Mobilisation en Moselle

A 12h45 la préfecture dénombrait quelques points de rassemblements dans le département de la Moselle.
La circulation était parfois ralentie à proximité des secteurs suivants :
A Clouange des gilets jaunes organisaient un barrage filtrant depuis 8h30 à la Zac du super U.

Dès 10h30 des barrages filtrants étaient en cours à Forbach, Hambach, sur la ZAC de Rosselange ou encore Longeville-lès-Saint Avold. 

Du côté de Metz des gilets jaunes étaient également installés à la Zac d'Augny.

Selon le Républicain Lorrain, les gendarmes de la compagnie de gendarmerie de Boulay-Moselle ont procédé à deux interpellations en marge du mouvement des Gilets jaunes autour du rond-point de la zone commerciale de Longeville-lès-Saint-Avold.
Les deux individus font l’objet d’une gare à vue. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société emmanuel macron politique