Affaire des pénalités de Sarkozy payées par l'UMP : Catherine Vautrin pourrait bénéficier d'un non lieu

Le parquet a requis, le 8 juillet dernier, un non-lieu général dans l'affaire des pénalités de Nicolas Sarkozy payées par l'UMP. Catherine Vautrin, mise en examen dans cette affaire, pourrait être relaxée.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dans ce dossier, deux personnes avaient été mises en examen pour abus de confiance. Jean-François Copé, ex-président de l'UMP et Catherine Vautrin, ancienne trésorière de la formation politique, et actuelle députée de la Marne et présidente de la communauté d'agglomération Reims Métropole. Nicolas Sarkozy, lui, était placé sous le statut de témoin assisté.

Le 8 juillet dernier, le Parquet a requis un non-lieu général. Il estime donc que les conditions d'un procès ne sont pas réunies. 
La décision finale quant à un éventuel non-lieu ou un renvoi en correctionnelle revient désormais aux juges d'instruction.