Allemagne : la première voie express pour vélos dans le Bade-Wurtemberg

Pour parcourir plus de 10 km le matin en vélo, il faut que la piste cyclable en vaille le coup, qu'elle soit sécurisée et que le cycliste pose peu le pied par terre. Tous ces critères sont pris en compte sur une voie express pour vélos. La première du Bade-Wurtemberg a vu le jour à Böblingen.
© Florence Grandon/France Télévisions
L'utilisation du vélo prend de l'ampleur. Depuis quelques années, le boom du vélo électrique rendent certaines destinations hors des centres-ville plus attrayantes. Et depuis le mois de mai 2020, c'est pour beaucoup une alternative aux transports en commun en période de pandémie. D'où cette idée d'encourager et de faciliter les transports à vélo sur des trajets hors agglomération par des aménagements confortables et sécurisés, c'est la voie express pour vélo.

Le Bade-Wurtemberg (Land du Sud-Ouest de l'Allemagne et frontalier de l'Alsace) a inauguré en septembre 2019 sa première voie express pour vélos, 8 km de voie dédiée entre Sindelfingen, Böblingen et Stuttgart. Le réseau prévu se met en place progressivement. 
 
Carte du réseau (existant et en projet) de voies express pour vélos de l'arrondissement de Böblingen - en vert les voies existantes, en jaune le tronçon qui sera réalisé dans 2-3 ans, en rouge les voies express en projet
Carte du réseau (existant et en projet) de voies express pour vélos de l'arrondissement de Böblingen - en vert les voies existantes, en jaune le tronçon qui sera réalisé dans 2-3 ans, en rouge les voies express en projet © Landratsamt Böblingen

Le réseau de voies express de l'arrondissement de Böblingen est très ambitieux, il permettra à terme de réaliser un maillage à destination des grosses entreprises. Le tronçon existant traverse la forêt, pour relier Böblingen et le quartier Vaihingen de Stuttgart. La route est large, d'au moins quatre mètres, ce qui permet à un vélo de doubler sans risquer de percuter celui qui arrive en face. Le marquage est vert et des pictogrammes sont imprimés sur le sol. Sur certaines portions, la largeur va jusqu'à 5,50 m, ce qui permet de laisser un espace pour les piétons et les joggeurs.
 
Radschnellweg, voie express pour vélos à Böblingen
Radschnellweg, voie express pour vélos à Böblingen © Florence Grandon. FranceTélévisions.

Jochen Blitsch parcourt 18 km chaque matin, il habite à Stuttgart et travaille à Böblingen. "Si je prends la voiture, je passe par un carrefour autoroutier qui bouchonne le matin. Je mets 40 minutes. Là avec le vélo, c'est 45 minutes, donc pas beaucoup plus, et j'ai fait mon sport pour la journée. Et puis parfois il y a des bouchons sur l'autoroute, du coup c'est vraiment plus rapide à vélo."
 
Un cycliste s'est déporté dans le couloir réservé aux piétons.
Un cycliste s'est déporté dans le couloir réservé aux piétons. © Florence Grandon. FranceTélévisions.

Verena Menauer fait le trajet inverse pour aller travailler, Böblingen-Stuttgart, "J'ai acheté mon vélo électrique quand cette voie express a été ouverte, j'ai vraiment eu de la chance", raconte-t-elle. "J'ai équipé mon vélo de roues hiver, j'espère faire ce trajet toute l'année." 
 
Voie express vers 7h un mercredi matin, entre Böblingen et Stuttgart
Voie express vers 7h un mercredi matin, entre Böblingen et Stuttgart © Florence Grandon. FranceTélévisions.
 

Si je prends la voiture, je passe par un carrefour autoroutier qui bouchonne le matin. Je mets 40 minutes, là avec le vélo c'est 45 minutes, donc pas beaucoup plus, et j'ai fait mon sport pour la journée.

Jochen Blitsch

Un éclairage à led est installé tout le long, avec détecteurs de mouvements. Le problème c'est que pour l'instant, l'éclairage est complètement éteint de 20h à 5h30 du matin, pour ne pas déranger les animaux sauvages. Une mesure écologique draconnienne qui ne s'applique pas aux routes et autoroutes alentour et qui énervent certains cyclistes comme Ulrich Völter.

Ce chef d'entreprise habite à Siedelfingen et travaille à Stuttgart : "l'installation lumineuse est flambant neuve, mais elle est éteinte à partir de 20h, donc si je rentre tard, je suis dans le noir complet, et je ne vois rien du tout", s'énerve-t-il. Il met ça sur le compte d'une décision "d'une poignée de conservateurs à la mairie", et espère que les choses vont changer au fur et à mesure que la voie rapide sera de plus en plus fréquentée.

Sur ce tronçon, il reste un endroit délicat, la traversée de la Panzerstrasse par les cyclistes, une route très fréquentée. En 2021, une passerelle pour les vélos verra le jour, pour éviter que les cyclistes ne posent le pied à terre, perte de temps et moindre sécurité.
 
En moyenne, 12.000 à 15.000 voitures passent sur cet axe (la Panzerstrasse) chaque jour, occasionnant des bouchons et rendant la traversée pour les vélos difficile. Pour l'instant, la voie express pour vélos voit passer environ 2.000 cyclistes par jour, dont 300 pendant le pic du matin, de 6h30 à 8h30.
 
Future passerelle sur la voie express pour vélos, réalisation en 2021
Future passerelle sur la voie express pour vélos, réalisation en 2021 © Landratsamt Böblingen

Le coût moyen d'un kilomètre de voie express pour vélo coûte environ un million d'euros, contre 40 millions le kilomètre d'autoroute. Pour l'ADFC (Allgemeiner Fahrrad Club) de Böblingen, c'est un investissement relativement peu cher et qui est nécessaire si les pouvoirs publics veulent développer l'usage du vélo.

En France, Paris réfléchit à un réseau de voies express conséquent. A Strasbourg, le projet baptisé REVE (Réseau Express Vélo) puis Vélostras met encore du temps à voir le jour. Cette voie rapide est une route-témoin, érigée en modèle par l'arrondissement de Böblingen. Le vélo doit faire mieux que la voiture, c'est ici un leitmotiv.

Reportage de Florence Grandon, Hannah Strobel et Isabelle Hassid-Guimier :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne vélo économie international transports écologie environnement