Alsace : des centaines de postes à pourvoir pour les vendanges, le recrutement démarre ce 23 août

Cette année 2021, les vendanges démarreront mi-septembre en Alsace et dureront, selon la quantité de raisins, de quatre à six semaines. Vignerons, viticulteurs et grandes caves lancent leur campagne de recrutement ce lundi 23 août.

En Alsace, les vendanges 2021 démarreront mi-septembre pour s’achever aux alentours de la mi-octobre. Vignerons et viticulteurs, agences d’interim et Pôle Emploi lancent leur campagne de recrutement ce lundi 23 août. Tous recherchent encore de nombreux vendangeurs, coupeurs, porteurs, opérateurs vendangeoirs, aide-cavistes, aides de cuisine, conducteurs de tracteur. Pas de diplôme demandé, mais une vraie envie de travailler et de faire le job.

En 2020, le recrutement des vendangeurs a été difficile à cause du Covid, selon le responsable de l’agence d’interim Geny Interim à Molsheim, mais cette année aussi les volontaires ne se bousculent pas au portillon : "L’an dernier, les gens ont hésité à s’inscrire aux vendanges par craintes du covid, mais grâce aux étudiants nous avions trouvé le personnel nécessaire dès début août. Cette année, les vendanges commencent plus tard, les étudiants ne sont plus disponibles, il faut trouver d’autres personnes prêtes à faire le travail."

"Pas de diplôme exigé, mais une envie de travailler indispensable et une disponibilité six jours sur sept."

- Cyrille Cahart, Responsable d’agence Geny Interim, Molsheim

 

Pas de diplôme exigé, mais volonté de travailler indispensable 

Ponctuel, dynamique, esprit d’équipe, bonne forme physique (une botiche pleine ou cuve de transports du raisin pèse 80 kg...), voilà quelques-unes des qualités requises pour devenir vendangeurs en Alsace et travailler dans les vignes, au pressoir ou dans les caves pendant un mois et demi environ. Avantage notable : dans l’Est de la France, les vignes sont plus hautes que dans le sud et ne nécessitent pas d'être plié en deux pendant la coupe. Il est à noter également que le pass sanitaire n’est pas exigé pour vendanger. 

De nombreuses petites et moyennes exploitations recrutent comme Marc Spitz, vigneron indépendant à Blienschwiller. "Chaque année, il nous faut entre 16 et 18 vendangeurs pour vendanger les vignes familiales, plus deux "en réserve" en cas d'absence. Ça nous permet de cueillir simultanément huit rangées en face à face." 

Année après année, la famille Spitz fait appel à son équipe d'habitués : "On privilégie cette piste, mais nous profitons aussi du bouche-à-oreille, car les anciens parlent des vendanges à d'autres, qui nous contactent." L'année dernière le recrutement a été plus difficile selon le jeune vigneron, passé gérant de l'exploitation à la suite de ses parents, au mois de juillet. "On a eu du mal à cause du covid, alors nous avons passé une annonce qui nous a bien aidé sur Facebook et nous avons mis en place un petit sac à dos pour chaque vendangeur avec gel, masques, gobelet lavable. Chacun avait donc son kit et pouvait le garder avec lui dans la rangée où il travaillait. Certaines années compliquées, nous avons aussi mis des affichettes dans des commerces. Les jeunes retraités sont souvent ravis et disponibles. Reste toujours les candidatures spontanées qui arrivent directement au domaine chez beaucoup de vignerons. Selon Marc Spitz, il se pourrait que les vendanges durent un peu plus longtemps pour les candidats cette année.
 

"Cette année, il va falloir prendre du temps pour trier, à cause des pluies qui ont engendré plusieurs maladies : mildiou, rot brun, oïdium, le botrytis peut-être...on ne sait pas encore."

-Marc Spitz, Vigneron indépendant à Blienschwiller 

 

Les grandes caves viticoles recrutent aussi, mais pas des cueilleurs-coupeurs. L’agence Geny Interim de Molsheim recrute par exemple pour Arthur Metz. Elle recherche 40 personnes pour Scharrachbergheim, 40 pour Epfig et 20 pour Colmar. "Dans ce cas, nous ne recherchons pas de cueilleurs " précise Cyrille Cahart, "car l’entreprise achète le raisin, il faut donc seulement du personnel pour le décharger, le presser, des aides cavistes pour le transférer et démarrer la maturation." Pour essayer de décrocher un de ces 100 postes, vous pouvez appeler au 03 88 47 53 90. 

Alsace vendanges, la cellule de Pôle emploi recrute quant à elle, tout type de profils.  1 374 postes sont à pourvoir.  A partir de ce lundi 23 août, les candidats vendangeurs peuvent y postuler au 03 89 20 80 70. Le salaire est fixé à 10,25 euros de l'heure, l'âge minimum requis est de16 ans. Le déjeuner est souvent proposé, mais l'hébergement, autrefois traditionnel, devient de plus en plus exceptionnel. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendanges agriculture économie viticulture emploi