Alsace : le chemin des cimes de Drachenbronn est prêt pour une ouverture fin mai

Sur l'ancienne base aérienne de Drachenbronn, une toute nouvelle attraction touristique est prête à accueillir le public dès la fin mai : le chemin des cimes est un sentier en bois grimpant en douceur jusqu'à une tour de 75 mètres de haut, d'où on surplombe notamment les Vosges et la Forêt-Noire.

Le tout nouveau chemin des cimes à Drachenbronn est prêt à accueillir le public dès que la situation covid le permettra
Le tout nouveau chemin des cimes à Drachenbronn est prêt à accueillir le public dès que la situation covid le permettra © France télévisions

Il faudra bien sûr que la situation sanitaire liée à la covid le permette, mais à Drachenbronn, le sentier en bois qui chemine entre les arbres, entre 5 et 23 mètres de haut, sera prêt pour une ouverture fin mai 2021. Tout comme la tour de 30 mètres à laquelle il aboutit et le toboggan qui en repart. "Pour le restaurant et sa terrasse (60 couverts à l'intérieur, 60 à l'extérieur) et la petite boutique, passage obligé pour sortir, nous attendons encore des consignes précises de la part du gouvernement." explique Audrey Kastner, responsable du site chemin de cimes.

Pour les amoureux de la nature et des vues imprenables 

A Drachenbronn, le chemin des cimes serpente sur un kilomètre, en pente douce, dans les Vosges du Nord ou Vasgovie (appellation souvent ignorée, même des Alsaciens.) Il s'agit d'une forêt à cheval entre la France et l'Allemagne. Tout au long du parcours, des stations pédagogiques permettent aux visiteurs de s'informer sur ce coin d'Alsace parfois méconnu. La nature y est luxuriante et protégée et les villages environnant ne manquent pas de charme (Cleebourg qui a son sentier des vins ou Hunspach et Seebach), sans oublier les ouvrages militaires de la Ligne Maginot qu'il est possible de visiter aussi. (Vérifier modalités en période de covid)

Une fois arrivé au bout du sentier en bois, tout en haut de la tour, le visiteur a une vue à 360 degrés sur la réserve de biosphère, située à cheval sur les Vosges du Nord et la forêt palatine (Pfälzerwald en allemand). Sensation et émerveillement garantis, avec plusieurs châteaux ou ruines à découvrir alentour. Pour les plus courageux, une glissade de 75 mètres de long permet de redescendre à travers la nature. Rien d'obligatoire, les autres peuvent redescendre tranquillement par le sentier des cimes, à leur rythme.

Recréer une dynamique économique 

Cette nouvelle attraction s'inscrit dans la reconversion du site militaire de Drachenbronn, dont la fermeture avait engendré la suppression de 582 emplois. Ce chemin des cimes permettra la création de 130 emplois. Il en  existe neuf du même type en Europe et tous bénéficient d'une forte attractivité touristique. Les gestionnaires du sentier en bois alsacien tablent sur 180 000 visiteurs la première année (si les prochains épisodes du coronavirus ne viennent pas gâcher la fête). 

Vue à 360 degrés à la ronde, sur la réserve de biosphère transfrontalière des Vosges du Nord-Pfälzerwald
Vue à 360 degrés à la ronde, sur la réserve de biosphère transfrontalière des Vosges du Nord-Pfälzerwald © France télévisions

Bon à savoir, le chemin et la tour sont équipés de garde-corps qui permettent aux personnes en fauteuils roulants et aux parents avec poussettes d'y circuler. L'accès à l'attraction est gratuit pour les moins de six ans (accompagnés bien sûr). Au-delà, le ticket d'entrée coûtera entre 12 et 15 euros, en fonction de l'âge du visiteur. Un pass à 35 euros est prévu pour les familles (deux adultes et leurs enfants). En 2022, un parc aventure pour les bambins doit voir le jour en contre-bas. Un centre de fabrication de fond de tartes flambées et des chalets pour touristes devraient également contribuer à la transformation de l'ancien site militaire.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature sorties et loisirs économie