Allemagne : le corps de la jeune fille, disparue à 15 km de la frontière française a été retrouvé, un suspect interpellé

Publié le

Ayleen, la jeune fille de 14 ans qui avait disparu le 21 juillet à Gottenheim (Bade-Wurtemberg) à 15 km de la frontière française a été retrouvée morte à 300 km plus au Nord, dans un lac en Hesse. Un suspect a été arrêté par la police allemande.

La petite ville de Gottenheim, dans l'arrondissement de Fribourg-en-Brisgau, est sous le choc. Depuis le 21 juillet 2022, une jeune fille de 14 ans avait disparu. Elle avait quitté le domicile de ses parents vers 18h.

Ayleen avait ensuite été vue à la gare de Fribourg, puis de nouveau à Gottenheim dans la même soirée. Puis plus personne n'avait eu de nouvelles et aucun témoin ne l'avait vue, malgré d'intenses recherches de la police allemande et un appel à témoin diffusé dans tout le pays.

Quelques jours après sa disparition, la police continuait à chercher dans toutes les directions, sans écarter aucune piste. La jeune fille n'avait jamais fait de fugues, comme nous racontait un porte-parole de la police de Fribourg dans un précédent article.

Vendredi 29 juillet, un corps était découvert dans le lac de Teufelsee, à Reichelsheim (Hesse), à 300 km de Gottenheim. Lundi 1er août, les analyses faites sur le corps ont permis d'affirmer qu'il s'agit bien de la jeune Ayleen. 

Un suspect déjà condamné pour délit sexuel

Lors d'une conférence de presse donnée lundi 1er août, les enquêteurs ont expliqué que des affaires de la jeune fille ont été retrouvées chez un homme de 29 ans, qui a été arrêté vendredi 29 août. Il aurait eu des échanges via internet avec la jeune fille plusieurs semaines avant les faits via les réseaux sociaux et le jeu en ligne Fortnite.

Il est mis en examen pour "enlèvement de mineur", "contrainte sexuelle" et "meurtre dans le but de cacher le crime", et déferré devant le parquet de Fribourg.

L'homme avait été interné en hôpital psychiatrique pendant 10 ans, à l'âge de 14 ans, pour une tentative de viol sur une jeune fille de 11 ans. Ensuite, il avait été pris en charge pendant cinq ans par un programme pour éviter la récidive chez les délinquants sexuels. Cette surveillance avait été suspendue le 25 janvier 2022.

Les enquêteurs ne voient pour l'instant aucune erreur des professionnels et des institutions qui l'ont suivi dans ce parcours. Une hospitalisation de 10 ans pour un adolescent est assez rare, et 5 ans c'est la durée maximum de surveillance pour les délinquants sexuels dans le land de Hesse.

L'enquête se poursuit pour tenter de comprendre si la jeune fille est montée de son plein gré dans la voiture du suspect ou s'il y a eu contrainte. Les policiers vont également éplucher tous les échanges qui ont eu lieu par internet avant le meurtre entre la jeune fille de 14 ans et le suspect de 29 ans.