Alsace : pourquoi sept cols du massif des Vosges seront fermés successivement cet été

Publié le
Écrit par Astrid Servent

Tout au long de l’été, sept cols du massif vosgien seront successivement fermés aux véhicules motorisés pendant quelques heures. L’idée est de permettre aux cyclistes, expérimentés ou non, de défier les pentes en toute tranquillité.

C’est un nouveau rendez-vous pour les amateurs de petite reine. On connaissait déjà le Slow Up, organisé dans le vignoble alsacien, voici maintenant Col’Attitude. L’idée est de fermer aux voitures et autres engins motorisés sept cols du massif vosgien tour à tour, le temps de quelques heures, afin de permettre aux cyclistes d’affronter certaines ascensions mythiques en toute sécurité.

Une première expérimentation a eu lieu le 29 août dernier au col de Fouchy dans un territoire où l’idée était en germe depuis un moment. Clarisse Neppel, adjointe au maire : "On avait envie de proposer une nouvelle offre pour les cyclistes dans le vallon entre Fouchy et Rombach-le-franc. Symboliquement, on était sur les deux départements. Au-delà de la partie vélo, on proposait un marché du terroir, mettant en avant nos productions locales".

Bilan de cette opération pilote : peut mieux faire. Avec 500 cyclistes participants, Clarisse Neppel reconnait que "les contraintes locales et conjoncturelles étaient fortes. Il faut se souvenir qu’à cette date-là, c’était le retour du passe sanitaire". "Et c’était sans parler de la météo", ajoute Damien Foucré, chargé de mission Etudes et développement des territoires pour Alsace Destination Tourisme, "c’était un vrai temps d’automne". 

Sept dates, sept cols et quelques bons coups de pédale

Pour cette nouvelle édition de Col’Attitude, l’ADT a veillé à ce que tous les territoires soient représentés. "On a une belle diversité tant dans la représentation géographique que dans la difficulté technique", précise Damien Foucré, "il y a des cols accessibles en famille, d’autres qui seront plus à la portée de cyclistes dotés de vélos électriques ou de sportifs".

Entre le 26 juin et le 11 septembre 2022, les amateurs de la petite reine pourront défier successivement la Planche des Belles Filles, le col du calvaire-Lac Blanc, le Ballon d’Alsace, le col du Valsberg, le col de Fouchy, le col du Hundsruck et le col Amic.

Côté organisation, les cols seront fermés aux voitures le temps de quelques heures, rarement toute la journée.

Un défi personnel à la portée de chacun

Il ne s’agit pas d’une course mais d’un défi personnel à relever en toute sécurité. Quelques règles de base en guide de rappel : le respect du sens de la circulation, une vitesse modérée, un vélo en bon état, le port du casque fortement recommandé, tout comme un chapeau, de l’eau et de la crème solaire.

Pour certains, ce sera l’occasion d’une jolie balade en famille. A cheval du le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, le col du Valsberg, qui a vu passer à deux reprises le Tour de France, offre un parcours de 3,4 kilomètres à 173 mètres d’altitude.

D’autres voudront se tester sur les 7,5 kilomètres et les 552 mètres de dénivelés de celle qui est devenue l’incontournable étape du Tour de France en moins de 10 ans : la Planche des Belles Filles le 26 juin 2022 entre 8h et 12h. Le programme annonce "une ascension sélective réservée à des cyclistes aguerris".

Certains territoires profiteront de l'occasion pour créer de l'animation autour de l'évènement, valorisant les circuits courts ou l'artisanat local. Damien Foucré recommande particulièrement les efforts engagés au col de Fouchy, du Valsberg, du Ballon d'Alsace ou encore du Hundsruck.

A l'image du carnet de route pour le Chemin de Compostelle, une crédenciale sera remise gratuitement aux participants. A chaque ascension son tampon pour collectionner les souvenirs et tenter de gagner des lots.