Cet article date de plus de 3 ans

Apprentissage : 500 places à pourvoir en Alsace

Il est maintenant possible d'entrer en apprentissage jusqu'à l'âge de 30 ans. L'expérimentation est menée dans neuf régions dont le Grand Est. Cela permet, tout en étant payé, de conjuguer théorie et pratique afin d'augmenter ses chances d'insertion professionnelle. 

Un candidat lors des sélection régionales des Olympiades des métiers en cuisine, au CFA de l'hôtellerie restauration, à Colmar en 2014.
Un candidat lors des sélection régionales des Olympiades des métiers en cuisine, au CFA de l'hôtellerie restauration, à Colmar en 2014. © Maxppp Vanessa Meyer Wircke
C'est la loi "travail" du 8 août 2016 qui a fait évoluer l'apprentissage en France grâce à de nouvelles dispositions. Cette loi permet aux régions volontaires de repousser l’âge d’entrée en apprentissage jusqu’à 30 ans au lieu de 26 ans auparavant. Ainsi, depuis le printemps 2017, neuf régions expérimentent ce dispositif jusque fin 2019 : Bretagne, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire, Hauts-de-France, Île-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire et Grand Est.

Cette loi instaure en plus une aide financière à la recherche du premier emploi, visant à soutenir les jeunes de moins de 28 ans ayant terminé leur apprentissage et qui sont dans la recherche immédiate d’un premier emploi. Par ailleurs, en février 2017, une aide financière destinée aux apprentis de moins de 21 ans dont le contrat a débuté entre juin 2016 et mai 2017 a aussi été instituée.

Le programme d’Emmanuel Macron prévoit lui aussi des mesures en faveur de l’apprentissage, comme la fusion des contrats d’apprentissage et de professionnalisation, la suppression de la limite d’âge pour entrer en alternance ou encore la simplification des aides aux entreprises. La concertation avec les partenaires sociaux sur la refonte de l’apprentissage est engagée dès cet automne et un projet de loi est annoncé pour le printemps 2018.

Dans le Grand-Est, après un démarrage en douceur, ce nouveau dispositif devrait se faire connaître rapidement, et attirer d'ici 2019 pas moins de 2000 apprentis. C'est l'objectif.

Illustration en Alsace, à Strasbourg avec le reportage de Grégory Fraize et Valérie Ruiz Suri : 

Ce dimanche à 11h25 sur France 3 Alsace, l'émission Dimanche en politique est consacrée à l'apprentissage. Elle sera présentée par Marie Pouchin, qui recevra :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
dimanche en politique politique emploi économie