Strasbourg : Eric Mosser condamné en appel à 20 ans de prison pour le meurtre de son épouse

Eric Dupond-Moretti, avocat d'Eric Mosser / © Philippe Dezempte / France 3 Alsace
Eric Dupond-Moretti, avocat d'Eric Mosser / © Philippe Dezempte / France 3 Alsace

La cour d'assises du Bas-Rhin, siégeant en appel, a condamné Eric Mosser à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son épouse, la même peine qu'en première instance.

Par Renaud Hartzer

Depuis lundi, Eric Mosser était jugé en appel, par la cour d'assises du Bas-Rhin, pour le meurtre de son épouse Isabelle, poignardée à huit reprises le 12 septembre 2013 à Illfurth (Haut-Rhin). Cela fait cinq ans que le chauffagiste clame son innocence, assurant avoir retrouvé le corps sans vie de sa femme en rentrant chez lui et supposant alors un cambriolage qui aurait mal tourné. 
 

La cour d'assises du Bas-Rhin a prononcé la même peine qu'en première instance, 20 ans. A l'énoncé du verdict, Eric Dupond-Moretti, l'avocat d'Eric Mosser, s'est emporté en hurlant : "c'est inadmissible, c'est honteux, je n'ai jamais vu ça", avant de quitter immédiatement la salle d'audience, lâchant un "C'est pas le moment de me faire chier " aux journalistes qui tentaient de l'interroger.

Au même moment, Eric Mosser s'est effondré, ajoutant, à l'indignation de son avocat, :"En plus, pour quelque chose que je n'ai pas fait".

L'avocat des parties civiles, Me Pierre Schultz, a fait part de sa satisfaction. "Justice a été faite" a commenté Claire, la soeur de la victime.

Plus tôt dans l'après-midi, l'avocat général, Robert Bartoletti avait requis une peine de 20 ans, tandis qu'Eric Dupond-Moretti plaidait pour l'acquittement.

L'audience sur intérêts civils, qui devait statuer sur d'éventuels dommages et intérêts pour la partie civile à la suite du procès pénal, a été renvoyée à une date ultérieure, du fait de l'absence d'avocat pour Eric Mosser, après la sortie théâtrale de Eric Dupond-Moretti.






 

Sur le même sujet

Quentin Bigot

Les + Lus