Bas-Rhin : Sélestat fête les 500 ans de la tradition du sapin de Noël

Publié le Mis à jour le
Écrit par Judith Jung

Rund Um. En 1521, Sélestat a payé des gardes forestiers pour veiller sur les sapins et éviter que les habitants ne viennent tous les découper. La tradition du sapin de Noël était née. 500 ans après, la ville s'apprête à fêter cet anniversaire en grande pompe.

Fêter Noël à Sélestat, c'est forcémement tomber dans la "sapinomania"! Des sapins dehors, des sapins dedans, en bois, naturels, contemporains... Il y en a partout ! La ville compte même une confrérie du sapin et... un professeur Sappinus. Faut dire que la ville est LA capitale du sapin de Noël et cela depuis 500 ans. 

Pour comprendre, replongeons-nous dans le temps. 1521, il faut trouver une solution pour empêcher les habitants de Sélestat de découper tous les sapins en forêt. Des gardes forestiers sont payés quatre schillings pour veiller sur la forêt. La tradition du sapin de Noël est née. Depuis, Sélestat fête ses sapins et 2021 est donc une année toute particulière. Ce sont les 500 ans de la première mention du sapin de Noël.

Pour cet anniversaire, la ville et professeur Sappinus mettent les petits plats dans les grands. Boulangers, pâtissiers, agents de la ville et amoureux de Noël se retroussent les manches depuis des semaines pour faire de cet anniversaire un grand évènement où la tradition est reine.

150 personnes travaillent autour du professeur Sappinus pour que tout soit prêt le 26 novembre, jour de lancement des festivités. "C'est ma période préférée" avoue Philippe Reibel en train de tronçonner différentes essences de bois récupéré dans la forêt de la ville. "Eh attention, rien n'est jeter ! Les chutes de bois sont utilisées dans les massifs" nous explique l'agent.

A quelques kilomètres de là, les fourneaux de la Maison du pain tournent à plein régime. "Les 500 ans de la tradition du sapin de Noël méritent bien un sa'pain" lance Alain Suhr, boulanger qui confectionne aussi une "brioche 1521" fourrée à la ganache chocolat.

"Noël peut être très intimiste (...) ne cherchez pas de grand marché de Noël chez nous" nous dit professeur Sappinus qui aime "accueillir son hôte, le sapin (...) C'est temps de fête où il n'y a pas de polémiques. Le sapin accueille les cadeaux à ses pieds et guide avec son étoile. Il réunit tout le monde". Une ambiance partagée avec de nombreux sélestadiens qui, eux aussi, s'activent pour préparer l'évènement. 

Pour l'occasion, La poste édite également un timbre à l'éfigie du sapin de Sélestat. De nombreuses animations sont proposées durant toute la période de l'Avent.