Cathédrale de Strasbourg : un croquis exceptionnel de la flèche retrouvé

Un document de 1419, signé par l’architecte de la cathédrale, a été retrouvé lors d’une vente. Désigné "trésor national", il a été racheté et rejoint les collections des musées de la Ville.

Sous vitrine, le parchemin est conservé avec le plus grand soin au sein du musée de l’Oeuvre Notre-Dame, à quelques dizaines de mètres à peine de la cathédrale de Strasbourg. Le document de 1419, signé par l’architecte de la cathédrale, Johannes Hültz, est d'une précision impressionnante.

Tracé à l'encre carbone, le croquis représente une flèche qui ne sera jamais construite. Un dessin d’une valeur inestimable pour les chercheurs : « Ce dessin est tout à fait unique, il est important parce que c’est un jalon dans la réflexion sur ce que deviendra la flèche. Donc avoir ce dessin-là, c’était fondamental » explique Cécile Dupeux, conservatrice du Musée de l'OEuvre Notre-Dame. 

En effet, la cathédrale d’aujourd’hui est bien différente de cette première ébauche. « Le projet final c’est une flèche avec 8 petits escaliers en vis qui convergent vers la partie sommitale. Ce projet-ci est beaucoup plus novateur que le premier projet proposé par Hultz vers 1419 », poursuit la conservatrice.

 « Il est probable que ce projet ait été jugé trop classique par la ville de Strasbourg, et que l’architecte ait dû revoir sa copie », suggère Cécile Dupeux, conservatrice du Musée de l’Œuvre Notre-Dame.

Une découverte inespérée

Le parchemin de veau avait disparu, probablement depuis la Révolution française. Il réapparaît en bon état, lors d’une vente en 2018. Depuis le mois d’octobre 2022, il est de retour dans les collections des musées de la Ville. Il a été acquis pour 1,7 million d'euros. « C’est le premier trésor national qui entre dans les musées de Strasbourg, c’est quelque chose de tout à fait marquant, symboliquement très fort et émouvant aussi » témoigne Anne Mistler, adjointe au maire de Strasbourg en charge de la culture.

Pour les spécialistes, la quête des secrets de Notre-Dame de Strasbourg est relancée par cette découverte. Le public pourra découvrir le parchemin chaque week-end du 21 janvier au 23 avril dans la salle des dessins (de 14 heures à 18 heures). Une première en 6 siècles.