Commerce : quand trois bons amis reprennent l'unique boucherie du village

Rund Um. Ils ont repris la boucherie de Mothern (Bas-Rhin) le 27 janvier dernier. Trois mois plus tard, ces trois jeunes gens, débordés par le succès, ont dû embaucher deux personnes supplémentaires. Une histoire qui démarre sur les chapeaux de roue, portée par leur amitié et leur grande capacité de travail.

Le soleil se lève à peine à Mothern, petit village de bord du Rhin. Elena Buhl, la vendeuse, Anthony Lustig, le boucher et Gilles Rofritsch le charcutier sont déjà à pied d'œuvre depuis 5h du matin. "Quand nous avons ouvert, nous ne nous attendions pas à avoir autant de monde", nous raconte Elena. "Certains soirs, nous avons travaillé jusqu'à 22h ou minuit pour produire toutes les choses pour lesquelles nous étions en rupture de stock. Et comme le matin, nous voulons ouvrir le magasin à 7h30 pour les clients qui partent travailler ou pour les parents qui emmènent leurs enfants à l'école, c'est sûr que ça fait de très longues journées".

Les débuts ont été chaotiques. Une boutique qui ne désemplit pas par effet de curiosité, des ajustements à trouver sur les quantités à produire. Trois mois après l'ouverture, la boucherie "Aux bons amis" a trouvé son rythme de croisière. "Nous sommes très fiers, ajoute Elena. Nous avons réussi notre pari".

Il y a un an, les anciens propriétaires et fondateurs de cette boucherie mettaient la clé sous la porte, un départ à la retraite sans repreneur. Elena, Anthony et Gilles sont trois amis. Ils se sont rencontrés il y a quelques années dans les ateliers de leur ancien patron, dans un village voisin. C'est Gilles qui a mis sur la table le projet de reprise. "Je jouais au foot à Mothern et tout le monde me disait que ce serait bien si je reprenais le magasin", raconte-t-il. "J'ai commencé à y réfléchir. J'en ai parlé à Anthony. On s'est dit que ce serait mieux d'être à trois, alors on a pensé à Elena". 

Ambition, mérite et passion

Elena est la benjamine. À 24 ans, elle a un diplôme de vendeuse, de bouchère-charcutière-traiteur. Elle a été élue meilleure apprentie de France en 2018 et a décroché, en septembre 2022, le très exigeant brevet de maîtrise de boucher-charcutier-traiteur. "Je voulais devenir gendarme quand j'étais petite ! Quand il a fallu trouver un stage de 3ème, je suis allée dans une boucherie à côté de chez moi et ça m'a plu tout de suite. Le métier est varié, il est créatif".

Ce sont donc trois jeunes passionnés par leur métier qui gèrent aujourd'hui la boucherie de Mothern qu'ils ont baptisée "Aux bons amis". Le succès est tel qu'ils ont déjà embauché deux personnes supplémentaires, un cuisinier et une aide de cuisine. Ici, pas de patron, les trois associés à parts égales décident de tout, ensemble. Elena porte les ambitions du trio : "On va présenter notre pâté en croûte au concours organisé par la profession à la Foire européenne de Strasbourg en septembre prochain". Et leur pâté en croûte, pour l'avoir gouté, je peux vous dire qu'il est bon.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité