Coronavirus : l'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu’au 7 mars

La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé la prolongation d’une grande partie des restrictions sanitaires jusqu'au 7 mars. Mais les écoles pourraient rouvrir à compter du 22 février.

La plupart des restrictions sanitaires restent en vigueur en Allemagne au moins jusqu'au 7 mars prochain
La plupart des restrictions sanitaires restent en vigueur en Allemagne au moins jusqu'au 7 mars prochain © A. Marchi / Maxppp

« Les mesures imposées ici, souvent très strictes et très dures, portent aujourd'hui leurs fruits » se félicitait mercredi 10 février la chancelière Angela Merkel au regard de l’évolution de la situation sanitaire en Allemagne. Le taux d’incidence dans le pays est redescendu à 68 nouvelles infections pour 100.000 habitants, seuil qui n’avait pas été atteint depuis trois mois (accéder aux données quotidiennes sur le site du Robert Koch Institute, en anglais). 8.000 nouvelles infections au Covid-19 sont comptabilisées Outre-Rhin chaque jour, contre 26.000 en date du 10 février en France.

Malgré cette éclaircie sanitaire, Angela Merkel a toutefois décidé de maintenir la quasi-totalité des restrictions en vigueur, dont certaines ont été instaurées en novembre dernier :

Des contraintes justifiées par la propagation des variants du virus, qui inquiètent la chancelière : "nous avons cette grande incertitude concernant la mutation. Nous devons être très clairs: elle prendra le dessus [...] si nous n'obtenons pas une meilleure traçabilité, il peut arriver très rapidement que nous ayons à nouveau une croissance exponentielle du nombre de cas", a-t-elle averti à l'issue d'une réunion sur le sujet avec les représentants des seize Länder. Et de revoir les critères pour autoriser un assouplissement de ces mesures. Ainsi, désormais, il faudra que le seuil d’incidence ne dépasse pas 35 nouvelles infections pour 100.000 habitants - contre un seuil de 50 jusqu'ici – sur 7 jours pour que l'activité économique et culturelle revienne à la normale.

Revoir la conférence de presse d'Angela Merkel :

Assouplissements dans les écoles

Malgré cette prudence et face au mécontentement de la population - le degré d'acceptation des restrictions a baissé à 50% contre 65% début janvier selon la dernière enquête de l’institut de sondage international YouGov – la chancelière a dû concéder certains assouplissements réclamés par les seize Etats régionaux qui ont la haute main sur les questions sanitaires et scolaires :

Frontières

Aucune nouvelle mesure n’a été décidée lors de cette rencontre entre la chancelière et les ministres-présidents. Les précédentes règles, que nous rappelons dans cet article, restent pour l’heure en vigueur :

La chancelière allemande n'exclut toutefois pas une fermeture des frontières avec les pays de l'Union européenne, en fonction de leur situation sanitaire.

Le gouvernement et les 16 chefs d'exécutifs régionaux ont fixé une prochaine date de rencontre le 3 mars prochain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne international covid-19 santé société confinement