Coronavirus : vous pourrez circuler librement en Allemagne pendant 24 h et pour le reste on répond à vos questions

L'Allemagne a classé le Grand Est en zone à risque à partir de samedi 17 octobre. Après concertation des trois Länder, vous pourrez circuler librement Outre-Rhin pendant 24 h. Pour y séjourner plus longuement, ce ne sera pas sans conditions. On répond à vos questions.

Les mesures restrictives entrent en vigueur samedi 17 octobre
Les mesures restrictives entrent en vigueur samedi 17 octobre © NCY/Maxppp
Les autorités allemandes et françaises ont travaillé de concert, cette fois-ci, pour éviter le scénario catastrophe du confinement de mars pour autant il reste des zones d'ombres suite au classement de la région en zone à risque côté allemand. Nous avons tenter de dissiper et ainsi répondre aux nombreuses questions que vous vous poser.
 
Pour tenter d'y voir plus clair il faut d'abord savoir qu'en Allemagne chaque Land a sa propre politique et donc applique ses propres décisions. Ainsi les mesures prises jusque-là n'étaient pas harmonisés dans les trois Länder frontaliers du Grand Est que sont la Sarre, la Rhénanie-Palatinat et le Bade-Wurtemberg. Mais cela a évolué vendredi en début d'après-midi avec l'annonce d'une décision commune aux trois régions concernant gens de passage en Allemagne. Preuvent que tous souhaitent travailler ensemble, l'état fédéral reconnaîssant de "grosses erreurs" lors du confinement de mars. 

Voici donc les questions auxquelles nous avons tenté de répondre :

Qui peut encore traverser la frontière ?

Une dérogation est accordée aux travailleurs transfrontaliers, aux élèves et étudiants scolarisés en Allemagne, aux personnes suivies pour un traitement médical, aux transports de marchandises et aux personnes se déplaçant pour des raisons familliales : garde d'enfants, soins à prodiger à un proche, mariages et enterrements. Cette dérogation concerne aussi les membres de la Bundeswehr, les forces alliées et les services de police rentrant de missions à l’étranger. Mais les membres de leurs familles qui les accompagnent sont, eux, soumis à l’obligation de quarantaine.

Tous les autres citoyens qui veulent séjourner en Allemagne devront pouvoir présenter un test PCR négatif de moins de 48h et sinon se soumettre à une quatorzaine durant laquelle un test sera effectué, au bout de 5 jours, pour savoir si oui ou non ils sont contaminés. Si le résultat est négatif, la quatorzaine est levée.

Je veux aller faire mes courses en Allemagne, puis-je le faire ? 

Oui, vous pouvez circuler librement pendant 24h. Suite à une concertation entre les trois Länder les ministres-présidents viennent d'annoncer qu"il est confirmé que pour la Sarre, Rhénanie-Palatinat, et le Bade Wurtemberg, autorisent une tolérance de 24 heures sur le territoire sans obligation de test PCR". Jusque-là seule la Sarre et la Rhénanie-Palatinat proposaient cette dérogation, le Bade-Wurtemberg vient de s'y plier. Tous estiment que la situation n'est pas la même qu'en mars où les tests n'étaient pas réalisables comme ils le sont aujourd'hui et qu'il n'est donc pas nécessaire d'interdire entièrement l'accès en Allemagne.

Je travaille ou j'étudie en Allemagne, vais-je pouvoir continuer à traverser la frontière ?

Oui, vous pourrez continuer à vous rendre sur votre lieu de travail ou dans votre établissement scolaire. Les autorités allemandes rappellent qu'il n'est pas question de refermer les frontières. L'ambassade de France en Allemagne rappelle que "sont exemptés les travailleurs frontaliers qui traversent la frontière quotidiennement ou pour une durée maximale de cinq jours. Pour entrer dans le Land de Bade-Wurtemberg, les travailleurs frontaliers doivent disposer d´une attestation à faire remplir par leur employeur allemand". De même, les travailleurs, élèves et étudiants allemands devant se rendre en Alsace peuvent le faire sans problème et sans mesures particulières.

J'ai réservé une nuitée à Europa-Park, puis-je m'y rendre ?

Le parc de loisirs fait partie du Bade-Wurtemberg, il vous faudra donc, pour le moment, au minimum un test PCR négatif de moins de 48h rédigé en allemand ou en anglais si vous y restez plus de 24h. Dans ce cadre, la direction du parc nous dit qu'elle "conseille à tous les visiteurs qui arrivent d’une zone à risques internationale selon les critères établis par les autorités allemandes de reporter leur visite à une date ultérieure (...) Si une visite à Europa-Park ne peut pas se tenir pour les raisons mentionnées, la réservation des billets est modifiable gratuitement et en toute simplicité".  Elle se réjouit néanmoins de pouvoir accueillir les frontaliers français à la journée.

Pour les séjours touristiques de deux où plusieurs jours, la quarantaine et le test seront obligatoires.

Je dois me rendre à en Allemagne pour y prendre un avion, puis-je encore le faire ?

Oui, vu que vous pouvez entrer dans le pays pour une durée de 24h sans être munis d'un test. Le service presse de l'aéroport de Karlsruhe/Baden-Baden  précise que "les trajets directs vers les aéroports" sont autorisés sans test où documents spécifiques autres que vos billets d'avion. Charge à vous de respecter les règles éditées par le pays où vous vous rendez. Notez aussi que vous serez obligés de vous soumettre à un dépistage covid lors de votre retour sur le sol allemand si vous revenez d'un territoire "où le risque d’infection est élevé". Là encore l'ambassade de France rappelle que "les personnes en transit" sont autorisées à le faire et que "le transit nécessaire à travers le territoire fédéral" est autorisé lui aussi.

Où aller pour faire un test PCR rédigé en allemand et en anglais ?

Pour effectuer un test il suffit d'appeler votre laboratoire et de lui demander s'il délivre des tests dans ces langues. Certains se sont déjà équipé d'un outil informatique pour traduire les tests. A noter qu'en Sarre, les tests en français sont valables.

A combien s'élève l'amende en cas d'infraction ?

Difficile de trouver une réponse concrète pour le moment. La police aux frontières est en train de s'organiser et là encore les directives divergent d'un Land à l'autre. Lors du confinement, elle pouvait aller jusqu'à 500 euros.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne international coronavirus/covid-19 santé société