Cet article date de plus de 4 ans

Coup de projecteur sur... le "Cristal"

Il a été aperçu à Strasbourg lors du 12ème Congrès européen sur les systèmes et services de transport intelligents au début de la semaine. Il s'agit d'un engin étonnant. Le "Cristal" est une sorte de mini-bus électrique à usage hybride, mis au point par l'industriel alsacien Lohr.
Constructeurs et opérateurs de transport rivalisent d'imagination pour inventer les solutions mobiles écologiques de demain, notamment dans les zones péri-urbaines. Présentées cette semaine au Congrès européen des "systèmes de transports intelligents" à Strasbourg, ces innovations visent notamment à répondre à la problématique du "premier (ou dernier) kilomètre", c'est-à-dire aux besoins des usagers qui habitent ou travaillent à plus d'un kilomètre de la station de transport collectif la plus proche.

L'une des solutions vient d'Alsace. On la doit à l'entreprise Lohr qui fabrique un petit bus qu'elle a appelé "Cristal". Le véhicule, sur le point d'être commercialisé, fait quatre mètres de long. Il peut être conduit comme une voiture individuelle, avec un simple permis B et quatre passagers au maximum. Mais si un chauffeur habilité prend les commandes, il peut servir au transport collectif, en véhiculant une vingtaine de passagers debout.

"L'idée, c'est que les opérateurs de transport puissent jouer sur les deux tableaux", explique Jean-François Argence, directeur des "nouvelles mobilités" chez Lohr. "Aux heures de pointe, on peut imaginer que le Cristal soit utilisé comme un bus classique, éventuellement en combinant jusqu'à quatre véhicules reliés entre eux, en convoi. Et aux heures creuses, il pourrait être loué par des particuliers, sur le même mode que les voitures Autolib à Paris", dit-il. L'an prochain, les concepteurs du Cristal dévoileront un nouveau prototype amélioré... sans chauffeur.

Plus près de nous, en décembre 2017, ce mini-bus autonome sera le seul moyen de transport en commun autorisé à se déplacer au coeur de la ville de Strasbourg pendant le prochain Marché de Noël. Un test grandeur nature.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mobilité économie transports innovation sorties et loisirs