Coupe du monde 2022 : le supporter assommé par une frappe de Mbappé raconte sa finale, "on a vu cinq buts sous nos yeux"

L'Alsacien Guillaume Wintz s'est fait connaître pour avoir reçu un ballon de Kylian Mbappé en pleine tête avant la demi-finale de la Coupe du monde entre la France et le Maroc. Quatre jours plus tard, il a assisté à l'incroyable finale face à l'Argentine.

Quelques jours après un France-Maroc où il est devenu la star de l'avant-match, le Strasbourgeois Guillaume Wintz était de retour en tribunes pour encourager les Bleus face à l'Argentine. Un match qu'il a vécu intensément, lui qui était juste derrière les buts où (presque) tout s'est joué.

Guillaume Wintz se souviendra longtemps de ce 18 décembre 2022. À 44 ans, cet Alsacien a vécu sa deuxième Coupe du monde de football, huit ans après celle au Brésil en 2014 : "J'ai rejoint le groupe des Irrésistibles Français pour la compétition. Et en l'absence de la personne qui jouait le tambour, j'ai pris sa place dès le match contre le Danemark", explique-t-il au lendemain de la finale perdue par les Bleus (3-3, 2-4 aux tirs au but).

Un poste que le supporter a pris à cœur. Peut-être un peu trop : "Pendant l'échauffement du match contre le Maroc, j'étais tellement concentré sur mon tambour que je n'ai pas vu cette frappe de Kylian Mbappé qui m'arrivait dessus." La photo du joueur de 23 ans qui vient prendre des nouvelles du supporter KO a fait le tour du monde.

Mais ce fan du Racing Club de Strasbourg n'en a pas tenu rigueur à l'attaquant du PSG, et a vibré devant la victoire des Bleus face au Maroc. La prochaine étape, c'est une finale trois-étoiles face à l'Argentine de Lionel Messi. Guillaume Wintz était forcément de la partie, à sa place habituelle, derrière les cages du côté droit du terrain.

"On était un peu seuls face au reste du monde pendant l'avant-match, se souvient le supporter. Il y avait beaucoup plus d'Argentins, et les Qataris étaient pour l'Argentine. Mais ça ne nous a pas déstabilisés pour autant." Ce qui les a déstabilisés par contre, c'est la première période. Pendant 45 minutes, les Français n'ont tout simplement pas existé, et ont pris l'eau face aux coéquipiers de Messi.

"C'est bien simple, on avait l'impression de voir l'Argentine à l'entraînement, face à des plots. C'était très compliqué à vivre en tribunes. Déjà qu'on n'était pas très nombreux, alors réussir à mettre de l'ambiance dans ces conditions, ce n'était vraiment pas évident", témoigne celui qui vit depuis une dizaine d'années en Guadeloupe.

"D'ordinaire, on lance des chants en permanence. Là, ce n'était pas le cas. Alors on n'a cessé d'encourager les joueurs, c'était la meilleure solution." Et les efforts des supporters français et des joueurs sur le terrain ont payé, jusqu'à un penalty provoqué par Randal Kolo Muani. Bourreau involontaire de Guillaume Wintz quatre jours plus tôt, Kylian Mbappé redonne l'espoir à tout un pays. Un but que notre supporter a filmé, lui qui était juste derrière les filets :

La suite, on la connaît. Deux minutes après son but, "Kyky" remet ça, et permet à la France d'égaliser d'une superbe reprise de volée : "Là, on explose. On y croit à peine, c'est juste fantastique. On aura vraiment été chanceux, car pendant tout le mondial quasiment, on a eu les buts de notre côté. Rien que sur la finale, on en a vu cinq sous nos yeux", se réjouit Guillaume Wintz. La France pousse l'Argentine aux prolongations. Un miracle, quand on sait d'où reviennent les joueurs de Didier Deschamps.

À l'autre bout du terrain, notre fan inconditionnel des Bleus assiste au but de 3-2 de Lionel Messi. Mais comme cette rencontre est décidément irrationnelle, il fallait bien un nouveau but de nos Bleus. Et qui d'autre que Mbappé pour arracher l'égalisation ?  

Une fin de match d'anthologie

Guillaume Wintz et les supporters qui l'entourent ne tiennent plus en place : "Plus que les buts, mes plus fortes émotions ont eu lieu sur le centre de Mbappé que Kolo Muani n'arrive pas à reprendre de la tête à la 120e. Le gardien argentin était battu, on a vraiment cru à l'exploit. Et que dire de la frappe de Kolo Muani à la dernière minute..."

Les Irrésistibles Français ont cru à l'exploit jusqu'au bout, mais ils assistent de loin aux échecs de Kinglsey Coman et Aurélien Tchouaméni pendant la cruelle séance de tirs aux buts, qui permettent à l'Argentine de remporter une troisième Coupe du monde après 1978 et 1986 : "On reste fier des Bleus, parce que très honnêtement, je ne nous voyais pas aller plus loin qu'en huitième de finale avec tous les blessés qu'on avait", salue l'Alsacien.

Depuis le ballon en plein visage, il y a quelque chose entre Kylian et moi.

Guillaume Wintz

Guillaume Wintz rentre du Qatar avec un goût d'amertume, lui qui estime que tout était écrit d'avance : "Je ne veux pas être complotiste, mais je suis persuadé que tout a été fait pour que Messi soulève la coupe. Et sur le match, l'arbitre a pour moi sa responsabilité là-dedans."

Une frustration qu'il a pu ressentir avec Kylian Mbappé : "Depuis le ballon en plein visage, il y a quelque chose entre lui et moi. Enfin surtout de moi envers lui ! Je ne l'ai pas quitté des yeux après le dernier tir au but argentin. J'ai vu toute sa détresse, lui qui est resté tout seul."

Guillaume Wintz veut maintenir boucler la boucle de cette relation si spéciale avec Mbappé. L'Alsacien a conservé le ballon qui l'a assommé, et veut le rendre encore plus unique : "Mon rêve, c'est que Kylian le signe. Alors, ça ne sera pas pour aujourd'hui, ce n'est pas le moment. Je serai au Parc des Princes pour PSG-Strasbourg le 28 décembre, mais je ne suis pas sûr qu'il sera là."

Le Bas-Rhinois vise donc le match retour, prévu fin mai au stade de la Meinau : "Pouvoir venir sur la pelouse le temps d'un autographe sur le ballon et d'une photo, ça serait génial. Je vais essayer de faire tourner mes contacts." Le rendez-vous est pris. À dans cinq mois... 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité