En images. A Strasbourg, un carillon de 34 cloches sort d'un des derniers ateliers de fondeurs de France

Un carillon géant de 10 mètres de haut, composé de 34 cloches et pesant 5 tonnes, sort ce mardi 12 octobre des ateliers Voegelé de Koenigshoffen à Strasbourg. Il sera installé dans une église à Cologne, en Allemagne.

Les 34 cloches qui constituent le carillon pèsent chacune entre 4 et 175kg. Elles ont été fabriquées dans l'un des derniers ateliers français de fondeurs de cloches, à Koenigshoffen, à l'ouest de Strasbourg. Une experte musicale allemande est venue en vérifier la sonorité. 

"C'est un carillon exceptionnel que nous avons eu l'opportunité de réaliser dans notre fonderie" se réjouit Julien Calcatera, le gérant de la Société André Voegele. Installé au 110 route des Romains à Strasbourg Koenigshoffen, la fonderie est une référence française et européenne dans l'art campanaire (art relatif aux cloches et à leur fabrication.)

Avant que le client n'accepte la ou les cloches commandées, un expert vérifie si le son correspond à celui qui était demandé : c'est la réception musicale. Pour l'énorme carillon testé ce mardi 12 octobre, la réception musicale est réalisée par une experte allemande. 

 

 

Après quatre générations d'Alsaciens d'une même famille, les Voegelé, c'est un patron mosellan, Julien Calcatera, qui a repris le flambeau en 2015.

Pour en arriver à une cloche prête à être livrée, les étapes sont nombreuses. A commencer par le moulage : une pâte d’argile et de fumier de cheval sert à réaliser la maquette grandeur nature de la cloche. L’enduisage au suif - de la graisse de boeuf chaude - permet ensuite à la décoratrice de coller les textes et décorations qui apparaîtront sur la cloche. C'est une équipe de jeunes, passionnés, tous multi-tâches qui exécutent ces gestes issus du moyen-âge.

 Les artisans de Koenigshoffen continuent à exercer l'art campanaire dans le respect du patrimoine et des traditions ancestrales.

L’entreprise Voegele est l’une des trois dernières fonderies françaises et la seule du Grand Est. Ses artisans ont fabriqué et entretiennent des cloches des plus célèbres églises françaises, comme la cathédrale de Strasbourg, Notre Dame de Paris ou la cathédrale de Reims. L'entreprise décroche aussi régulièrement des marchés hors de France, dans le monde entier, jusqu’au Vietnam et au Canada.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture artisanat économie patrimoine