Grève SNCF en Alsace: n'emportez pas votre vélo, les trains sont bondés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Munsch .

"N'emportez pas vos vélos dans les trains" demande la SNCF aux voyageurs. Il n'y pas de place.  En ce quatrième jour de grève, seront à votre disposition 1 TGV sur 5 et 1 TER sur 5 en Alsace. Soyez organisés ou patients, au choix. 

Patience en ce quatrième jour de grève perlée à la SNCF. Pour le 2e jour du 2e round de grève, 43% des cheminots au total ont annoncé leur intention de participer au mouvement. Résultat:Avec 1 TGV sur 5 et 1 TER sur 5, les trains sont bondés. Certains optent pour d'autres modes de transports.



Les alternatives au train : bus et cars (certains sont mis à disposition, par la SNCF), covoiturage, motos et même vélo, quand c'est possible. Mais attention, n'espérez pas faire entrer votre deux roues dans un train actuellement. Ils ne sont plus acceptés. 









Nicolas Hulot, à propos de la situation:

Dans une tribune du Journal du Dimanche, le ministre de l’environnement et de la transition écologique, Nicolas Hulot s’exprime sur la grève et la nécessité de réformer la Sncf. 



"Il faut maintenant retrouver le chemin du dialogue. C’est ce que fait la ministre des Transports Élisabeth Borne, à mes côtés, parce que c’est avec le train que nous construirons ensemble, une mobilité durable, sans pollution, pour tous", affirme le ministre.

"Hulot indique que la SNCF perd de l’argent et que cela nécessite des sacrifices de la part des cheminots... La SNCF, hors remboursement de sa dette, ne perd pas d’argent. C’est le poids de la dette qui rend la SNCF déficitaire, pas les cheminots", poursuit le responsable écologiste.



Ce lundi soir, le débat sur le devenir du ferroviaire débutera à l’Assemblée Nationale, en fin de journée de grève justement, l'ambiance pourrait être tendue...



En attendant, voici le calendrier des prochains jours de grève annoncés, si la situation ne progresse pas:











Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité