L'Allemagne impose une quarantaine aux Français non-vaccinés contre le Covid-19

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pauline Thurier avec AFP

A partir de ce dimanche 19 décembre, les Français non-vaccinés doivent effectuer une quarantaine de plusieurs jours lorsqu'ils se rendent en Allemagne.

Il faudra rester au moins cinq jours en quarantaine pour les Français non-vaccinés de plus de 12 ans qui arrivent en Allemagne. Cette nouvelle règle entre en vigueur ce dimanche 19 décembre.

En fin de semaine, l'Allemagne a classé la France métropolitaine et la Réunion comme zones d'infections à "haut risque". Parmi les autres pays concernés par cette nouvelle restriction allemande, on trouve le Danemark, la Norvège, le Liban et Andorre. Les voyageurs venant de ces pays doivent faire une déclaration en ligne sur un site dédié.

Au moment d'entrer dans le pays, ils doivent présenter un "justificatif sanitaire", indique la préfecture de la région Grand Est. Cela peut être un test PCR de moins de 72 heures, un test antigénique de moins de 48 heures, une certification de vaccination complète ou bien une attestation de rétablissement du Covid-19.

Des exceptions pour les frontaliers 

Pour les personnes non-vaccinées ou guéries, une "auto quarantaine" doit alors commencer, d'après les termes de la préfecture. Après quatre jours de quarantaine, les voyageurs non-vaccinés pourront faire un test le cinquième jour. Si le test n'est pas négatif, elle peut durer jusqu'à 10 jours.

L'ambassade d'Allemagne en France précise sur son site que "des exceptions peuvent s’appliquer, notamment pour les transfrontaliers et les travailleurs frontaliers" qui ne présentent pas de symptômes.

Les personnes qui entrent en Allemagne pour moins de 24 heures sont exemptées de déclaration en ligne. Ainsi, les frontaliers qui ont l'habitude de faire leurs courses en Allemagne n'ont pas à tenir compte de ces nouvelles mesures. Les personnes effectuant un séjour familial de moins de 3 jours sont également exemptées de déclaration électronique et de quarantaine.

La préfecture ajoute que "les personnes qui entrent en Allemagne dans le cadre du trafic frontalier et qui ne peuvent fournir la preuve d'un parcours vaccinal complet ou d'une guérison doivent présenter un test deux fois par semaine".

Objectif : lutter contre la propagation du variant Omicron

Cette précaution vise à se préparer à contrer une "vague massive" liée au variant Omicron, a indiqué le ministre de la Santé Karl Lauterbach. Le pays est déjà touché par un important rebond des contaminations.

En Allemagne, les personnes non-vaccinées n'ont déjà plus accès aux bars, restaurants, cinémas, théâtres, salles de sport, sur l'ensemble du territoire depuis le début du mois de décembre. Les commerces non-essentiels et les marchés de Noël ne leur sont pas non plus accessibles. Le ministre de la santé a indiqué qu'on pouvait parler de "confinement, pour ainsi dire, des personnes non vaccinées".

Dans le Bade-Wurtemberg, de nouvelles mesures sanitaires s'appliqueront dès le 20 décembre, y compris pour les personnes vaccinées. Par exemple, les rassemblements des personnes vaccinées ou guéries sont limités à 50 personnes en intérieur et 200 en extérieur. Les foires, salons et expositions sont interdits. Le soir du Nouvel An, les places publiques ne pourront pas être occupées par plus de 10 personnes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité