Où observer en Alsace la plus longue éclipse totale de Lune du siècle ?

Une photo prise le 4 mai 2004 à Montpellier de l'éclipse totale de Lune. / © CréditDOMINIQUE FAGET / AFP
Une photo prise le 4 mai 2004 à Montpellier de l'éclipse totale de Lune. / © CréditDOMINIQUE FAGET / AFP

La plus longue éclipse de Lune du XXIe siècle aura lieu vendredi 27 juillet. Avis aux amateurs, elle sera observable un peu partout dans la région. 

Par MC avec AFP

La Lune proposera un show remarquable vendredi soir, qu'il serait peut-être dommage de manquer. Car nous ne serons probablement pas tous présents la prochaine fois qu'une éclipse lunaire totale aussi importante se présentera (pas avant 2100...). En plus, il sera possible, sans grande difficulté a priori, d'être aux premières loges pour admirer cette éclipse, la plus longue, donc, du siècle. 

Pour qu'un tel phénomène se produise, il faut un alignement quasi parfait du Soleil, de la Terre et de la Lune. Notre planète, se trouvant entre notre étoile et la Lune, projette alors son ombre sur son satellite. La Lune, qui sera pleine ce jour-là, rentrera peu à peu dans la pénombre, puis dans l'ombre pour se retrouver totalement dans l'ombre, avant d'en sortir progressivement.

Le phénomène complet (y compris la phase de pénombre, imperceptible à l'oeil nu) commencera à 19h14 (heure française) et s'achèvera à 1h28. Le spectacle débutera vraiment à 20H24, la Lune donnant l'impression d'être peu à peu grignotée par l'ombre. Le moment le plus captivant de l'éclipse, lorsque la Lune sera complètement dans le cône d'ombre projeté par la Terre, débutera à 21h30 et se terminera à 23h13. Cette phase dite de "totalité" durera 1 heure 43 minutes (103 minutes), ce qui en fera la plus longue éclipse de Lune du XXIe siècle.
 

103 minutes de plaisir


Tout le monde pourra y assister. Le phénomène ne présente en effet aucun danger pour les yeux, contrairement à une éclipse solaire. Mais pour l'observer dans de bonnes conditions en Alsace, "il faudra, en plus d'une météo favorable, avoir un horizon assez dégagé vers l'Est, car la Lune se lèvera déjà partiellement éclipsée en France métropolitaine. Et elle sera encore assez bas pendant toute la totalité" nous explique Sébastien Derrière, responsable de la communication à l'Observatoire de Strasbourg.  Le ciel devrait être bienveillant, et la nuit claire, selon les dernières prévisions de Météo France. La première partie de soirée devrait être très belle, et quelques nuages pourraient venir du sud, plus tard vers 23h, minuit.

Sébastien Derrière précise que "la pollution lumineuse n'est pas trop problématique pour observer une éclipse de Lune. Mais il vaut mieux éviter de se placer à un endroit où un lampadaire se trouverait directement dans le champ de vue. "Ce sera aussi l'occasion de repérer la planète Mars, bien visible pendant tout l'été". Comment faire ? "En cherchant un point rouge-orangé en bas à droite de la Lune lors de l'éclipse".
 
video AFP éclipse lune

L'Observatoire et le Jardin des sciences n'organiseront pas d'événements ce soir-là, mais plusieurs associations invitent les amateurs à les rejoindre. À Strasbourg, une observation est prévue au jardin des Deux Rives par Enastros. À Saverne, l'association d'astronomie Nemesis donne rendez-vous vendredi soir au château du Haut-Barr, sur la plateforme panoramique à l'arrière du rocher.
 

"Visible au télescope, avec des jumelles et même à l'œil nu"


"L'important sera d'avoir un horizon Sud-Est / Sud-Ouest dégagé pour profiter du phénomène. Visible au télescope, avec des jumelles et même à l'œil nu, l'observation de l'éclipse ne nécessite aucun prérequis technique", indique Pierre Walchshofer, président de Nemesis. "Les sites en hauteur sont à privilégier, tel que le parking de la Serva au Champ du Feu, lieu emblématique de l’astronomie alsacienne, les collines tel que le Bastberg, ou sur la terrasse du château du Haut Koenigsbourg par exemple".

La Société Astronomique du Haut-Rhin accueillera le public à partir de 21h à l'observatoire d'Osenbach. Elle confirme que "tout endroit en plaine ou en montage avec une vision dégagée sur le quart sud-est du ciel sera propice à l'observation de l'éclipse lunaire".
 
Une éclipse lunaire observée en 2018 au Japon / © Kyodo/MAXPPP
Une éclipse lunaire observée en 2018 au Japon / © Kyodo/MAXPPP

Et si vous n'êtes pas dans la région, vous trouverez certainement un endroit pour en profiter... Le phénomène pourra être observé depuis l'Afrique, l'Europe, l'Asie, l'Australie. Mais c'est l'est de l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Inde qui seront les mieux lotis pour profiter pleinement du spectacle. La France métropolitaine ne verra que la fin de l'éclipse, le sud du pays étant mieux placé que Paris. L’Association française d'astronomie a recensé 153 manifestations réparties dans toute la France.
 
L'autre héroïne de la nuit sera la planète Mars, qui ne sera qu'à 57,6 millions de kilomètres de la Terre (le minimum de distance sera atteint le 31 juillet). Cela fait 15 ans que son diamètre apparent n'a pas été aussi grand. Et il faudra attendre 2035 pour revoir la planète rouge d'aussi près. A l'oeil nu, on verra seulement un point brillant mais avec une lunette ou un télescope, il sera possible de l'observer dans les détails.

Sur le même sujet

Les + Lus