Strasbourg : le roi de Tikopia, île de 5 km2 du pacifique, en visite pour alerter sur le réchauffement climatique

Ti Mano, le roi de Tikupia, île de l'océan pacifique en conférence dans les salons de l'Hôtel de Ville de Strasbourg. / © J.Jung - Torsten Blackwood/Maxppp
Ti Mano, le roi de Tikupia, île de l'océan pacifique en conférence dans les salons de l'Hôtel de Ville de Strasbourg. / © J.Jung - Torsten Blackwood/Maxppp

Son île représente un confetti dans l'océan Pacifique et elle est menacée comme tant d'autres par la montée des eaux. Une réalité à découvrir dans le film Nous, Tikopia que le roi Ti Mano est venu présenter à Strasbourg comme dans neuf autres villes françaises. 

Par Judith Jung

C'est la toute première fois que Ti Mano, roi de Tikopia, a quitté son île pour un voyage en plusieurs étapes à travers le monde occidental. Tikopia appartient aux îles Salomon dans le Pacifique, un bout de terre de 5 km2 loin de tout qui subit, lui aussi, les dérèglements climatiques mais aussi les tentations de la société de consommation. Après Grenoble, Nantes, Brest et Paris le roi s'est donc arrêté à Strasbourg. 
 
L'île de Tikopia est entourée de plusieurs ilots. Elle est habitée depuis 3000 ans par la civilisation des Lapita. Elle fait partie des îles Salomon dans l'océan Pacifique. / © TORSTEN BLACKWOOD/EPA/Newscom/MaxPPP
L'île de Tikopia est entourée de plusieurs ilots. Elle est habitée depuis 3000 ans par la civilisation des Lapita. Elle fait partie des îles Salomon dans l'océan Pacifique. / © TORSTEN BLACKWOOD/EPA/Newscom/MaxPPP

Très impressionné par notre mode de vie, Ti Mano a voulu livrer le lien unique et particulier que sa tribu entretient avec l'île qui est considérée comme un être à part entière. Chez eux l'île habitée depuis 3.000 ans est un partenaire avec lequel on travaille, il n'y a pas de terre en propriété privée. Et depuis son immortalisation en 1868 par Jules Verne dans son roman Vingt mille lieues sous les mers elle en a subi des ravages cette petite île. Montée des eaux, cyclones, le réchauffement climatique est une réalité même à l'autre bout du monde«Avant, nous subissions un cyclone tous les dix ans. Aujourd'hui c'est tous les deux ans», explique le roi Ti Mano dans les salons de l'Hôtel de Ville de Strasbourg. Il s'exprimait en tikopia pour nous transmettre ce message: "si vous voulez qu'on vous aide, aidez-nous. Le challenge que nous relevons au quotidien n'est pas étranger à nos modes de vie qui ont des répercussions sur le leur." 
 

La rencontre était organisée dans le cadre de la sortie du film documentaire réalisé par le Breton Corto Fajal Nous, Tikopia"J'y ai vécu pendant plus d'un an et je voulais montrer leur modèle de civilisation, ils peuvent nous aider" nous confie Corto Fajal le réalisateur du documentaire, présent aux côtés de la délégation tikopienne. Nous amener à être conscient des enjeux, comprendre que nos comportements ont des répercussions sur la Terre entière, voici les buts de ce film qui interroge sur nos modes de vie et sur notre mépris à l'égard de l'environnement.
 
Rencontre avec la délégation tikopienne et les élus de la Ville / © J.Jung
Rencontre avec la délégation tikopienne et les élus de la Ville / © J.Jung

Un film pouvant inspirer une ville comme Strasbourg qui réfléchit à une coopération avec l'île de Tikopia. "Pour nous c'est urgent d'agir local tout en pensant global" et c'est pour cela qu'il est important de s'inspirer de la sobriété du peuple tikopien selon Christel Kohel, adjointe en charge de la nature en ville. Sorti en salle ce mercredi 7 novembre, le documentaire est à découvrir au Star Saint-Exupery.
 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Visite de Patricia Kaas à Forbach - Réactions de vieilles dames

Les + Lus