Vague de froid dans le Grand Est : pourquoi et comment baisser sa consommation d'électricité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stéphanie Mallauran
Parmi les gestes simples : baisser la température chez soi d'un degré.
Parmi les gestes simples : baisser la température chez soi d'un degré. © VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP

La vague de froid qui sévit actuellement dans le Grand Est fait grimper la consommation d’électricité. RTE, l’entreprise publique qui gère le réseau, invite les particuliers à adopter des "éco-gestes" pour réduire la demande. C'est le nouveau "signal jaune" de l'application MonEcowatt.fr. Il a été activé pour la première fois ce jeudi 13 janvier.

Nous sommes au cœur de l’hiver, les températures ont beaucoup baissé et dans nos logements ou nos bureaux, nous utilisons plus d’électricité que d’ordinaire. Nous avons atteint un pic de consommation, c'est pourquoi le "signal jaune" a été activé ce jeudi 13 février sur le site MonEcowatt.fr

Ce dispositif indique en temps réel le niveau de consommation des Français et propose les bons gestes à adopter pour faire des économies d’énergie.

Parmi les éco-gestes simples proposés sur le site, il y a le respect basique des heures pleines et heures creuses. Par exemple, ne pas charger son téléphone aux horaires de forte consommation d’électricité, soit entre 8h et 13h puis entre 17h et 20h30. Il est recommandé aussi de décaler l’usage de ses appareils électroménagers. 

Baisser la température de 1°

On peut réaliser d’autres économies comme couvrir les casseroles en cuisinant, ou encore, en baissant la température de son logement à 16 ou 17° la nuit. A titre d’exemple, si chacun éteignait une ampoule, la France économiserait 600 MW, soit l'équivalent de la consommation du Grand Nancy et de l’Eurométropole de Metz. 

Ces gestes simples sont préconisés par l’ADEME (Agence de la Transition Ecologique) qui a participé au développement de MonEcowatt.fr. Beaucoup d’autres éco-gestes sont à découvrir sur leur site. 

A l’origine, le dispositif était destiné aux habitants du sud et de la Bretagne, deux secteurs parfois victimes de fragilités en approvisionnement d’électricité. Il y a deux ans, Ecowatt a été élargi à toute la France. L’objectif est double. Selon le service presse de RTE, il s’agit de “sensibiliser les citoyens à une maîtrise de la consommation d’électricité et d’expliquer que l’idée n’est pas de revenir à la bougie mais de modifier ou décaler certains usages pour décaler la pointe de la consommation.” 

l’idée n’est pas de revenir à la bougie mais de modifier ou décaler certains usages pour décaler la pointe de la consommation

service presse RTE

Ecowatt, "météo de l'électricité"

Il y a une dizaine d’années, les citoyens apprenaient à adopter de nouveaux gestes pour réduire leurs déchets et les recycler. Des pratiques devenues de plus en plus naturelles. Désormais, il s’agit de changer ses habitudes avec sa consommation d’électricité. La différence avec les déchets, c’est que l’électricité est immatérielle et que l’on pense moins facilement à modifier nos comportements. C’est pour cette raison qu’Ecowatt a été conçu, dans l’idée de devenir une sorte de météo de l’électricité. 

Le site permet de mesurer en temps réel le niveau de consommation des Français, et ce, région par région. A chaque instant, des signaux de couleur guident le consommateur pour adopter les bons gestes :

  • Vert : la consommation est raisonnable. 
  • Jaune : la consommation est élevée, il faut la modérer.
  • Orange : le système électrique est en tension, les éco-gestes citoyens sont alors les bienvenus. 
  • Rouge : le système électrique se trouve dans une situation très tendue ; si nous ne baissons pas notre consommation, des coupures ciblées sont inévitables. Chacun est alors invité à adopter tous les éco-gestes. 

Le service presse de RTE précise que “dans les cas rares où tous les besoins en électricité ne pourraient pas être couverts, des coupures locales, maîtrisées et d’une durée maximale de 2h pourraient être organisées. Le site Ecowatt donnera alors à chaque Français toutes les informations en temps réel pour faire face à la situation.” 

Première activation du signal jaune dans le Grand Est 

Ce "signal jaune" indique uniquement que notre consommation augmente dans le Grand Est, en l’occurrence à cause d’une vague de froid. Mais pour l'instant, la distribution de l’électricité n'est pas remise en cause. En revanche, il est conseillé de réduire sa consommation d’électricité de 6h à 18h et non plus seulement au moment des pics de consommation. 

Ce nouveau signal, intermédiaire, est expérimenté depuis cet hiver. Auparavant, seuls les signaux verts, oranges et rouges existaient. “ On s’est dit que c’était intéressant pour les citoyens d’avoir ce signal jaune, pour améliorer et maîtriser leur consommation. C’est bon aussi pour baisser la facture, car en ce moment, l’électricité est plutôt chère. C’est là l’objectif“, précise le service presse de RTE.  D'ailleurs, les consommateurs peuvent intégrer le site Ecowatt sur leur page météo pour être informé en continu. 

On peut aussi s'inscrire sur le site avec son numéro de téléphone pour être alerté : “L’idée, c’est d’envoyer un sms aux abonnés quand il faut modérer sa consommation." indique le service presse de RTE.

Eviter des coupures d’électricité cet hiver

RTE, l’entreprise publique qui gère le réseau de transport d’électricité, sécurise l’approvisionnement de manière égalitaire en France, même si les régions ne produisent pas les mêmes quantités d’énergie. Le Grand Est par exemple, produit deux fois plus d’énergie que ce qu’il consomme (la région tient même la deuxième place en France pour la production d’énergie éolienne) alors que la région Bourgogne Franche Comté ne produit que 20% de ce qu’elle consomme. Il y a donc une solidarité entre les régions, tout le pays est approvisionné de façon égale avec les mêmes tarifs.

Si l’électricité venait à manquer dans l’hexagone, RTE pourrait faire appel aux voisins européens mais met en garde : “Notre système électrique est aujourd’hui en transition. Les marges disponibles en hiver sont réduites. Jusqu’en 2024, une vigilance est de mise durant ces périodes de forte consommation.” 

Si nécessaire, certaines industries seraient également sollicitées, en étant invitées à réduire leur consommation, de manière à soulager le réseau français.

Pas de coupure pour l'instant

Les signaux oranges et rouges n’ont encore jamais été activés. Si cela arrivait, le site monEcowatt.fr jouerait le rôle de dispositif d’alerte en cas de vrais problèmes d’approvisionnement.

Si toutes ces mesures s’avéraient insuffisantes, le recours à des coupures ciblées sur le territoire ne pourrait être totalement exclu. Cela ne correspond toutefois en rien à un risque de black-out sur l’ensemble du pays.” 

Mais avant d’en arriver là, RTE insiste sur le fait que l’on peut tous évoluer dans notre manière de consommer notre électricité et que chacun peut contribuer à accélérer la transition énergétique. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.