Cet article date de plus de 3 ans

Vendanges en Alsace : encore de nombreux postes à pourvoir

On manque de bras dans les vignes. Les viticulteurs ont un peu été pris de court par la précocité des vendanges. Résultat : il manque un millier de saisonniers, confirme la cellule vendange de Pôle emploi Colmar.
Vendanges en Alsace : encore de nombreux postes à pourvoir
Vendanges en Alsace : encore de nombreux postes à pourvoir © Maxppp Vanessa MEYER
Un peu plus de 400 offres de coupeurs, porteurs et conducteurs ont été pourvues depuis le lancement, le 23 août dernier des vendanges 2017 en Alsace. Il y en a peut-être même un peu plus car les viticulteurs n'informent pas toujours le bureau colmarien d'Alsace vendanges quand ils ont trouvé la main d'oeuvre qu'ils souhaitaient. Cependant, sur les 1600 postes à pourvoir cette année, "près de 1000 sont encore vacants", selon Thibeaud Harnist de Pôle emploi à Colmar. Les secteurs de Colmar et de Sélestat sont les plus touchés par la pénurie de salariés.

Il faut dire que l'année 2017 est particulière pour les viticulteurs. Les vendanges ont commencé tôt, dès le 24 août, avec le crémant. Les vendangeurs habituels n'étaient pas tous rentrés de congés. D'autres personnes qui auraient pu être intéressées étaient déjà occupées en août. Par ailleurs, "c'est la première fois qu'il y a autant de postes à pourvoir", explique Thibeaud Harnist.

Six personnes sont mobilisées quotidiennement au bureau Alsace vendanges de Colmar pour recueillir les éventuelles candidatures. Le numéro est le 03 89 20 80 70 du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et 13h à 16h30. Les postes de coupeurs sont rémunérés au SMIC, ceux de porteurs et conducteurs sont payés 9,93 euros brut de l'heure. Les repas pris sur les domaines sont décomptés 4,75 euros mais certains viticulteurs décident de les offrir à leurs salariés.  



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendanges agriculture économie viticulture emploi