VIDEO. Après la mort d'un rapace, victime de la grippe aviaire, la Volerie des aigles a rouvert ses portes au public

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Munsch .

La réouverture de la Volerie des aigles à Kintzheim (Bas-Rhin) était très attendue. Après une fermeture pour cause de grippe aviaire, les oiseaux peuvent de nouveau, depuis le 13 août, déployer leurs ailes et le public assister à leur vols, techniques de chasses et de pêche.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Vautours, faucons, milans, aigles et serpentaires sont de retour sur scène à la Volerie des Aigles, à Kintzheim dans le Bas-Rhin. Après quinze jours de quarantaine dans leurs volières, pour cause de grippe aviaire, ils peuvent enfin redéployer leurs ailes. Les oiseaux attendaient ce moment avec impatience et le public aussi.

Une jeune femme, venue avec ses deux enfants : "On avait vu sur internet que c'était fermé, on a donc déplacé notre visite et on est venus aujourd'hui." Un papa avec sa fille de 8 ans se réjouit aussi de la réouverture : "C'est super que ce soit de nouveau ouvert. Je l'avais déjà amenée ici quand elle était toute petite, le show est superbe comme d'habitude." "Ils sont passés au-dessous de nous, tout près de nos têtes, et ils étaient beaux quand ils volaient dans le ciel", rajoute l'enfant.

Pour les soigneurs, c'est un énorme soulagement aussi. "C'était une première pour nous. Il a fallu mettre tous ces oiseaux en quarantaine dans leur volières. Au final, seul un harfang des neiges est mort et tous les autres sont en bonne santé, on est très heureux. "

Bonne nouvelle pour les soigneurs, la quarantaine n'a pas affaibli les oiseaux. "Ils sont étonnamment volontaires, pour la reprise, constate Alexandre Gil, responsable animalier de la Volerie des aigles. Si moi je m'arrête de courir mes 10 km par jour pendant deux semaines, je ne vais pas reprendre tout de suite à fond, mais eux sont très dynamiques et énergiques. "

Finalement seul un Harfang des neiges est mort. "Mais il a fallu vacciner tous les oiseaux, tout désinfecter, placer leur alimentation dans des récipients fermés et nous les soigneurs, n'accédions plus aux volières qu'en passant dans des pédiluves."

Grand soulagement aussi pour Eric Renaud, directeur de la Volerie des Aigles, car le site ne bénéficie d'aucune subvention ; il est autofinancé par la seule billetterie. "Quinze jours de fermeture au mois d'août, c'est évidemment un manque à gagner important. Cela représente, sur une année normale, 20% du chiffre d'affaires. Cette année on avait déjà fait un chiffre d'affaire moyen à cause de la canicule début juillet, nous comptons donc sur nos visiteurs pour revenir à partir de maintenant."

Outre la reprise des trois spectacles par jour, deux nouveautés se rajoutent cette année à la Volerie des aigles : un parcours historique qui raconte la vie dans un château au Moyen-Age et une présentation ludique des oiseaux pour les enfants.

La Volerie, située au Château de Kintzheim, accueille le public tous les jours jusqu'au 13 novembre. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité