Vosges : météo, sac à dos... pour une randonnée sûre dans la neige, voici les conseils de la gendarmerie

Publié le Mis à jour le

Une randonneuse expérimentée a disparu dans les Vosges le dimanche 19 décembre. Son corps a été retrouvé le jeudi 23 décembre. Le peloton de gendarmerie de montagne (PGM) de Hohrod (Haut-Rhin) délivre quelques conseils pour éviter les drames.

Randonner dans la neige, en montagne, est une promesse de beaux spectacles. Mais si quelques précautions basiques ne sont pas prises, la balade peut virer au cauchemar.

Un drame est survenu le jeudi 23 décembre 2021. Le corps d'une randonneuse expérimentée a été retrouvé dans les Vosges : elle avait disparu le dimanche 19 décembre

Nadine Dieudonné, 46 ans, venait d'Épinal (Vosges). Sa voiture a été retrouvée sur un parking de La Bresse (Vosges), au pied du Hohneck. Le corps a été découvert en montagne, sur le ban de la commune de Metzeral (Haut-Rhin, voir la carte ci-dessous). 


Le peloton de gendarmerie de montagne (PGM) de Hohrod (Haut-Rhin) a participé aux recherches. Pour éviter que ce drame ne se reproduise, son responsable, le major Philippe Viré, a donné quelques conseils de prévention que France 3 Alsace relaie ici.


Que faut-il faire en amont d'une randonnée ?

"Il faut cibler son objectif en étudiant le parcours. Il faut savoir si on a le niveau ou pas. Si ce n'est pas le cas, on peut avoir recours à un professionnel ou se renseigner auprès des pelotons de montagne [03 89 77 14 22 pour celui de Hohrod; ndlr]. Il faut éviter de partir seul, ou au moins prévenir de la famille e des amis de ce qu'on a prévu de faire. Ne pas hésiter à préciser quel est l'objectif à atteindre, où on laisse le véhicule, si l'on change d'itinéraire... Ni à envoyer une petite photo, un petit texte, pour dire qu'on est là ou qu'on va bien. Ça nous aidera au cas où."


Comment gérer son temps ?

"On préconise de partir le matin, surtout dans cette période, afin de se laisser une bonne journée de randonnée. Et ne pas se laisser surprendre par la nuit. Il faut faire une dissociation entre la randonnée pédestre en été, et la randonnée en raquette à neige l'hiver. Pour le même objectif, c'est beaucoup plus fatiguant dans la neige. Si ça prend quatre heures l'été, ce sera presque le double en hiver. On a pas mal d'appels de gens épuisés, à la tombée de la nuit, car ils ont mis plus de temps qu'ils ne pensaient."


Que faut-il retenir de la météo ?

"Il faut aussi prendre la météo en compte. En particulier les conditions de la montagne, les jours précédents. Voir quelle a été la fréquence des chutes de neige. La neige, dans les Vosges, elle tombe : elle est fraîche; puis rapidement, elle va durcir en se réchauffant puis en gelant la nuit. Ça la rend dure comme du béton, et glissante [exemple de bulletin météo des gendarmes sur la publication Facebook ci-dessous; ndlr]."


"Aujourd'hui, on a justement eu du redoux, et ça peut provoquer des ruptures du manteau neigeux. Le sol va se réchauffer sous la neige, le manteau neigeux va se décrocher sur les pentes raides : notamment s'il y a de l'herbe dessous."


Quel matériel faut-il emporter ?

"Il faut s'équiper avec du matériel en bon état et réglé. Le fond de sac doit comporter un vêtement chaud, un vêtement imperméable au vent et à la pluie, de quoi boire et manger, une lampe frontale. Ça arrive que des gens se fassent prendre par la nuit, et se retrouvent à s'éclairer avec leur téléphone."


Que dire du téléphone ?

"Il doit être chargé à 100%, et il faut emporter des batteries externes. Si on a un téléphone : il faut savoir l'utiliser. Il y a des applications intéressantes avec de la cartographie et du GPS : ce qu'on conseille, c'est de s'exercer dessus tout au long de l'année. C'est ce qu'on fait, à la gendarmerie : on l'a utilisée aujourd'hui pour localiser la cascade et récupérer le corps de la disparue."