• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Ardennes : les 24 heures tracteurs tondeuses ont fait rugir leurs moteurs

© Hicham Rami / France 3 Champagne-Ardenne
© Hicham Rami / France 3 Champagne-Ardenne

C'est une discipline atypique, une vraie performance sportive, la 7e édition des 24 heures tracteurs tondeuses a eu lieu ce week-end à Yvernaumont dans les Ardennes. 34 équipes se sont affrontées sur un parcours champêtre. Ce sont les Anglais qui l'ont encore emporté. 

 

Par CC avec Sébastien Valente

En reconnaissance de leur victoire, les premiers ont gagné, non pas une coupe, mais deux poules pondeuses ! Une récompense tout aussi décalée que la course elle-même...

L'objectif de ce sport, inventé par les Anglais dans les années 1970, est de réaliser un maximum de kilomètres en 24 heures avec sa tondeuse à gazon améliorée.

Sur un circuit d'un kilomètre environ cette nouvelle édition a offert du spectacle au public. Les participants sont venus entre amis prendre du plaisir et s'amuser. Mais 24 heures de course, même en relais, mettent physique et mental à rude épreuve.

 "Fatigué ? Non ça va ! J'ai roulé une heure, le terrain travaille bien. Pas mal roulé en une heure, donc maintenant je vais aller me reposer."
- Jérémy, pilote Normand

Arrêt au stand

Les machines n'ont plus de lame et il n'est pas question de tondre ! Ce qui n'empêche pas les nombreux arrêts au stand pour réparer une avarie mécanique ou simplement changer de pilote. Il faut être prêt à partir ou repartir à tout moment.

Mais certain pilote comme Julien, venu tout droit de Normandie, s'est fait un peu surprendre par le rythme effréné, pas encore habillé que son tracteur était déjà là.

" Il va falloir faire au moins 10 tours avant de changer de pilote. C'est la bonne moyenne pour l'essence. On change une fois et après on arrive en fond de réservoir" 
- Julien, pilote Ardennais

Une boucle d'un kilomètre a fait tourné la tête aux pilotes les plus aguerris. / © Action-Drones
Une boucle d'un kilomètre a fait tourné la tête aux pilotes les plus aguerris. / © Action-Drones


Une conduite non-stop

Qui dit 24 heures d'épreuve dit conduite nocturne, les participants ont roulé toute la nuit, les phares allumés. Mais malgré la fatigue, tous ont souhaité finir la course ou presque. Jérémy et son équipe ont dû abandonner sur casse mécanique avant de réussir à faire le tour d'honneur.

A 16 heures, dimanche 21 avril, le drapeau à damier a marqué la fin de ces 24 heures tracteurs tondeuses pour ces équipes venues des quatre coins de l'Europe. Et pour cette 4e année consécutive, ce sont encore les Anglais qui se sont imposés.
 

Voir le reportage

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus