Ardennes : le moulin à couleurs d'Ecordal choisi par l'Elysée pour l'exposition “fabriqué en France”

L'entreprise d'Emmanuel Poix, Le moulin à couleurs d'Ecordal dans les Ardennes, produit encore des pigments naturels à base de terre depuis 1866 / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
L'entreprise d'Emmanuel Poix, Le moulin à couleurs d'Ecordal dans les Ardennes, produit encore des pigments naturels à base de terre depuis 1866 / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

Située dans les Ardennes, la célèbre fabrique de pigments naturels et terres colorantes "Le moulin à couleurs d'Ecordal" est mis à l'honneur par l'Elysée. L'entreprise participe à partir du 17 janvier 2020 à l'exposition " Fabriqué en France" à Paris.
 

Par Daniel Samulczyk

Il y a tout de "La petite maison dans la prairie" dans ce bout de France : une petite vallée, une vieille grange, un ruisseau, des bovins tout autour et des gaillards en chemises à carreaux qui travaillent dur dans le bruit des meules. Seule la roue à eau du moulin de 1866 a disparu, remplacée par des moteurs électriques. Pas de doute cet endroit reculé et unique en France est toujours en vie. 


La terre des Ardennes devient la sienne

Si le moulin à couleurs, cette entreprise familiale, du hameau Belle fontaine, existe depuis plus de 150 ans, c'est aujourd'hui à Emmanuel Poix qu'il le doit. Après avoir succédé à son père disparu en 2002, cet Ardennais est aux manettes d'un véritable joyau. L'homme, plutôt enjoué, broie tout, sauf du noir, et encore, sur commande ! 
Le moulin à couleurs du hameau Belle fontaine à Ecordal dans les Ardennes, une terre riche en histoires / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Le moulin à couleurs du hameau Belle fontaine à Ecordal dans les Ardennes, une terre riche en histoires / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

Cette petite entreprise bien singulière se targue de fabriquer encore des terres colorantes et des pigments naturels par broyage à l'ancienne. C'est peut-être la seule en France à pouvoir sortir ces poudres fines à base de terre aujourd'hui.
Emmanuel n'a pas eu à chercher bien loin sa matière première principale. La célèbre terre de Sienne "made in Italie" existe aussi cachée sous ses prairies. Un vrai miracle, c'est cette terre ardennaise qui va lui en donner la même couleur.
Emmanuel Poix,le directeur des lieux, extrait près de 200 tonnes par an de terre couleur Sienne, du sol ardennais / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Emmanuel Poix,le directeur des lieux, extrait près de 200 tonnes par an de terre couleur Sienne, du sol ardennais / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

Une poignée de la précieuse matière à la main, il nous en explique la genèse : " On a une terre de Sienne dans les Ardennes, c'est une couleur jaune, brune, fortement chargée en oxyde de fer, ce qui fait que lorsqu'on va la chauffer à 700 degrés, elle va devenir rouge. C'est notre terre principale. C'est une carrière dont nous sommes propriétaire ici, dans les Ardennes.
Après, pour d'autres coloris, on va chercher d'autres matières dans d'autres régions, en France, dans le monde pour les différentes couleurs"
.
Le savoir-faire du moulin à couleurs: l'Art de mélanger différentes terres, différents pigments pour un choix infini / © photo: Thibaut Schenkel, Le moulin à couleurs, Ecordal
Le savoir-faire du moulin à couleurs: l'Art de mélanger différentes terres, différents pigments pour un choix infini / © photo: Thibaut Schenkel, Le moulin à couleurs, Ecordal


On va se procurer de l'ocre en Bourgogne, du noir en Allemagne, du rouge aux Indes, et après on va les mélanger entre elles pour obtenir les teintes. C'est, en tous cas, notre terre de Sienne des Ardennes qui a été retenue comme étant "fabriqué en France" et produite localement.
- Emmanuel Poix, directeur du moulin à couleurs à Ecordal 


Désormais, la meule dort

De l'eau a coulé sous le pont depuis 1866 ... La grande meule entraînée par la roue à eau à la fin du 19ème, a laissé place au progrès en 1950. La fée électricité a facilité le travail de broyage et d'écrasement de la terre, le rendu n'en est que plus précis et plus fin encore.
La production de poudre fine colorée est encore artisanale au moulin à couleurs d' Ecordal dans les Ardennes / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
La production de poudre fine colorée est encore artisanale au moulin à couleurs d' Ecordal dans les Ardennes / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

"C'est le même principe qu'à l'époque," explique Emmanuel, "on a toujours des broyeurs, mais ils sont électriques, ce ne sont plus des meules. Ce sont de vieilles machines qui ont plus de 60 ans mais qui nous permettent d'avoir une granulométrie très fine".

Nos pigments ont une finesse de 30 à 40 microns, c'est encore plus fin que de la farine. Pour nous, c'est important : plus ça colore, plus ça se mélange.
- Emmanuel Poix, fabricant de pigments naturels

C'est vraiment un savoir-faire local. Il n'y a pas meilleur exemple. Et l'Elysée a vu juste en choisissant l'entreprise ardennaise. "Notre activité, c'est une niche," précise Emmanuel Poix. "Nous, c'est le pigment naturel, il y a le pigment de synthèse qui peut faire de plus gros volume, mais l'avantage du naturel, c'est qu'il est insensible aux ultra-violets".

50 nuances de gris, et bien plus


Dans les couleurs naturelles, l'arc-en-ciel du moulin commence dans les jaunes, les rouges, le marron, toutes les teintes taupe et chocolat, en passant par les gris ardoise. 45 teintes naturelles sont ainsi composées sur place, sans colorants additionnels et sans conservateurs.

Pour une tonne sortie de la carrière, c'est 700 kg de pigments finis après évaporation de l'eau.
Le savant mélange des différentes poudres fines permet une palette de couleurs étonnantes pour les utilisateurs / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Le savant mélange des différentes poudres fines permet une palette de couleurs étonnantes pour les utilisateurs / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

Ces pigments serviront ensuite à colorer des peintures, des ciments, des enduits, des crépis, dans le domaine artistique ou industriel. " On travaille en restauration du patrimoine, c'est le domaine noble de notre activité," explique fièrement Emmanuel Poix.

Quand Emmanuel veut rencontrer Emmanuel

C'est la consécration pour Emmanuel Poix. Le travail de son équipe est mis en valeur. L'Elysée a eu écho de son savoir-faire et de son authenticité frappés aux couleurs nationales. Vendredi 17 janvier 2020, il est attendu par "Monsieur le président de la république," comme il dit. La rencontre se tiendra dans les grands salons à Paris pour participer à la Grande Exposition du fabriqué en France.
L'invitation du président de la république à l'équipe du moulin à couleurs pour une mise en lumière de leur travail / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
L'invitation du président de la république à l'équipe du moulin à couleurs pour une mise en lumière de leur travail / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

Seules 101 sociétés  comme la sienne reconnues comme "Entreprises du Patrimoine Vivant" seront mis à l'honneur les 18 et 19 janvier prochain.
Comme le souligne l'Institut National des Métiers d'Art et l'Association Nationale des Entreprises du Patrimoine Vivant: " Cette exposition n'est pas seulement destinée à soutenir le "Made in France ", mais elle permet de mettre en valeur des entreprises françaises au savoir-faire exceptionnels et ainsi de promouvoir un message de consommation responsable auprès du grand public".
Sous les premiers rayons de soleil de janvier, la terre des Ardennes renvoie de jolies couleurs dans le hameau d'Ecordal / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne Ardenne
Sous les premiers rayons de soleil de janvier, la terre des Ardennes renvoie de jolies couleurs dans le hameau d'Ecordal / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne Ardenne

Les petits pots de pigments colorés des vertes vallées ardennaises sont partis en éclaireurs depuis quelques jours pour l'installation de l'exposition. Emmanuel va enfiler son beau costume et pourra ainsi confirmer sur place qu'un peu de terre de Sienne ardennaise peut devenir un vrai produit de terroir français.
 

Sur le même sujet

Les + Lus