Cet article date de plus de 8 ans

Chantage à l'emploi par la direction de la société Tecsom (ex Enia) ?

Suite à une réunion du Comité d'Etablissement de ce mardi 27 novembre, la direction donne jusqu'à lundi aux salariés pour faire leur choix sur leur avenir au sein de l'établissement qui fabrique des moquettes et revêtements de sol.
Entreprise TecSOM de Glaire (08)
Entreprise TecSOM de Glaire (08) © France 3 Champagne-Ardenne
Il est tout simplement proposé à la vingtaine d'employés du site de Glaire (08) :

- une baisse de salaire
ou
- un plan de licenciement avec la suppression des 24 emplois.

Le dialogue semble assez compliqué dans ce contexte difficile pour l'emploi.
Retour sur l'ex-Enia
En 2010, l'entreprise Enia avait trouvé un repreneur en la personne de Michel Grosselin après le licenciement de 57 personnes. Le tribunal de commerce de Sedan avait validé le plan de reprise en juin 2010.
Le dossier financier de l'entreprise comprenait l'engagement de 5 banques pour 135 millions et  un capital de 800.000 euros bloqués. L'Etat, le Département et la Région s'étaient également engagés pour un montant de 3 millions d'euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie