Histoires 14-18 : la gazette des Ardennes

© France 3
© France 3

Notre série sur 14-18 vous fait découvrir un titre de presse insolite, "la gazette des Ardennes". Malgré son titre en français, ce journal de propagande fut monté de toutes pièces par l'occupant allemand pour gagner la confiance des populations occupées.

Par Lionel Gonzalez

Pour gagner la confiance de la population, les Allemands vont créer de toutes pièces un journal de propagande rédigé en français "la gazette des Ardennes" à Charleville-Mézières, une ville occupée pendant toute la Grande Guerre.

 / © France 3 Lorsque les Allemands pénètrent dans les Ardennes, les journaux français, patriotes, sont immédiatement interdits de publication. Pour mieux contrôler l'opinion publique, l'occupant va imaginer un titre ouvertement pro-allemand, "la gazette des Ardennes" imprimée à Charleville-Mézières (Ardennes). Au début, le journal est distribué gratuitement à la population et ne paraîtra qu'une seule fois par semaine. Il sera tiré à 4000 exemplaires. Il se contente de traduire les communiqués officiels des Allemands.

Très vite, pour améliorer l'image du journal, les Allemands recrutent un journaliste français, René Prévost. Il va développer une ligne éditoriale pacifique et anglophobe. Information capitale pour les lecteurs, la gazette se met à publier à partir d'avril 1915 la liste des prisonniers de guerre français et des soldats morts en captivité. En tout, plus de 250.000 noms paraîtront dans ces colonnes.

 / © France 3 A la fois méprisé et incontournable, "la gazette des Ardennes" sera tirée à plus de 175.000 exemplaires. Le dernier numéro paraîtra le 2 novembre 1918, neuf jours avant l'armistice.






Regardez ce nouvel épisode de notre série :
Histoires 14-18 : La Gazette des Ardennes
Source archives : - Musée de l’Ardenne - Archives départementales des Ardennes  - France 3 - M. Guillerot

 

Sur le même sujet

Les + Lus