Sécurité routière : des silhouettes d’enfants en mouvement pour nous faire ralentir à Charleville-Mézières

Mieux qu'un simple panneau de signalisation, les silhouettes de fer interpellent les automobilistes et les incitent à la prudence / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Mieux qu'un simple panneau de signalisation, les silhouettes de fer interpellent les automobilistes et les incitent à la prudence / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

La mairie de Charleville-Mézières vient d’installer des silhouettes aux allures d’enfants en mouvement pour inciter les conducteurs à ralentir aux endroits dangereux et devant les écoles. L’effet est étonnant.
 

Par Daniel Samulczyk

«  J’vois un panneau RALENTIR ECOLE, ils ne croyaient tout de même pas qu’on allait y aller en courant ! » Cet extrait d’un célèbre sketch de Coluche des années 80 n’est plus vraiment d’actualité aujourd’hui, dans certains quartiers de la cité de Rimbaud. Depuis quelques jours, ce ne sont plus de simples panneaux qui préviennent les automobilistes et leur demandent de ralentir aux abords des écoles, mais de sympathiques petites silhouettes installées devant les passages piétons. Elles font tout juste un mètre de haut, avec une allure plutôt simpliste dans leur présentation de profil. Mais on les remarque de loin grâce à des couleurs vives et des bandes rétro-réfléchissantes.
 
Piéto, le petit bonhomme de fer, joue le Monsieur sécurité devant l'école de La Citadelle à Charleville-Mézières / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Piéto, le petit bonhomme de fer, joue le Monsieur sécurité devant l'école de La Citadelle à Charleville-Mézières / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne


« Mon cerveau s’est trompé »

Devant l’école maternelle et primaire La citadelle, rue Jean Paul Vaillant à Charleville-Mézières, il y a Piéto. C’est le prénom donné à la statuette de fer par la société du même nom. En y regardant de loin, et c’est l’effet demandé, on a vraiment l’impression que quelqu’un s’apprête à traverser la rue. Piéto, la jambe tendue et les bras dans le sens de la marche, a tout d’un enfant qui s’engage sur le passage piéton. Si votre cerveau s’est trompé, c’est normal ! Le but de ce nouvel outil de prévention sécurité routière est atteint : vous faire ralentir dans ce quartier fréquenté.
 
Dans le viseur de la mairie: modifier les comportements des conducteurs, leurs faire lever le pied aux endroits dangereux / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Dans le viseur de la mairie: modifier les comportements des conducteurs, leurs faire lever le pied aux endroits dangereux / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

 Ce petit bonhomme pressé aurait donc la vertu « d’améliorer la sécurité des piétons et de modifier le comportement des automobilistes dans les espaces publics » selon les concepteurs de l’idée.


Piéto veille sur les passants 

En tout cas, Piéto a déjà tapé dans l’œil d’Annie, une habitante du quartier qui passe devant la silhouette tous les jours pour aller à son travail. "Je trouve que c'est utile à cet endroit-là, mais, il y a toujours de gens qui roulent n'importe comment.
Moi, quand je pars le soir, c'est l'heure de la sortie de l'école alors je suis prudente
".  

Le p'tit bonhomme, oui, j'ai trouvé ça trop mignon ! Tout de suite je me suis dit qu'ils ont mis cela pour les enfants. Moi, je n'en ai pas besoin, je fais toujours attention.
Annie Delafaite, conductrice prudente en aglomération

 
Annie aime les silhouettes, surtout si elles contribuent à réduire les accidents et les incivilités au feu rouge / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Annie aime les silhouettes, surtout si elles contribuent à réduire les accidents et les incivilités au feu rouge / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne


L'effet ralentissement

Dans les services de la mairie, on se félicite de cette belle idée à 730 Euros HT la figurine. Depuis quelques mois, certains habitants avaient demandé plus de sécurité devant certains lieux publics de la ville. Ces deux Piétos en test dans le quartier du Theux pourraient être une première réponse. "Elles font presque 15kg chacune !" explique Salah Chaouchi, délégué à la propreté pour la ville de Charleville-Mézières, en tapotant la tête de la silhouette et il poursuit : "Il fallait trouver une solution pour capter l'attention des conducteurs. Lorsqu'on approche d'un passage piéton et que l'on voit la silhouette, de manière inconsciente on pense à ralentir, et ce petit moment de sécurité et de prise de conscience, amène une forme de vigilance".

 
Salah Chaouchi , délégué à la propreté de la ville, croit, dur comme fer, que ce petit bonhomme a un message à faire passer / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Salah Chaouchi , délégué à la propreté de la ville, croit, dur comme fer, que ce petit bonhomme a un message à faire passer / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
 

"Ils ne s'arrêtent déjà pas pour des enfants, alors des statues en fer…"

Thiméo, 10 ans, a le sourire au bras de sa maman. En ce 22 janvier, et par moins deux degrés, il prend le chemin habituel pour aller à l'école de La Citadelle, mais, aujourd'hui, c'est mercredi et elle est fermée.
Les passages piétons appellent à la vigilance chaque jour, Piéto ne fait que montrer le chemin / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Les passages piétons appellent à la vigilance chaque jour, Piéto ne fait que montrer le chemin / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne

Lui aussi, il trouve ce Piéto "bien rigolo" comme il le dit, mais sa maman n'est pas tout à fait du même avis. "Cela me rassure de voir cette nouvelle silhouette" nous lance-t-elle en passant devant l'objet, "mais je trouve que ça n'a pas beaucoup d'impact au niveau des voitures. J'espère que ça va les faire ralentir, que les conducteurs vont y prêter attention, parce qu'ils ne laissent pas souvent la priorité aux piétons quand ils l'ont".

Thiméo et moi, on est obligé de faire attention quand on traverse car les voitures ne stoppent pas forcément.
Ils ne s'arrêtent déjà pas pour les enfants, alors, je ne vois pas pourquoi ils s'arrêteraient pour une statue en fer
Marina Lebegue, maman du petit Thiméo

 La nuit, il réfléchit

Si, tard ce soir, vous avez l'intention d'aller saluer le petit gardien du croisement de La Citadelle, rue Jean Paul Vaillant, il brillera de mille feux.
Bardés de bandes rétro réfléchissantes sur toute sa surface, il se détache facilement dans l'obscurité. Avec un éclairage public classique, en ville, un automobiliste roulant à 40 km/h peut le voir à 150 mètres.
Son cousin, quant à lui, est de surveillance rue Ambroise-Croizat et attend votre passage.
 
Thiméo s'est trouvé un nouveau copain, promis, "croix de bois, croix de fer", il sera là tout les matins pour le le saluer / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
Thiméo s'est trouvé un nouveau copain, promis, "croix de bois, croix de fer", il sera là tout les matins pour le le saluer / © Daniel Samulczyk, France 3 Champagne Ardenne
 


 

Sur le même sujet

Les + Lus