Cet article date de plus de 3 ans

Choupette, une chienne sauvée de l'abandon par des Ardennais

Choupette une chienne abandonnée dans une maison ardennaises a été recueillie par l'association Lisa de Charleville-Mézières, la Ligue dans l'intérêt de la société et de l'animal qui vient en aide aux animaux. Elle vivait dans des conditions d'hygiène déplorables, depuis plus d'un an.
Choupette est une survivante.
Cette femelle bichon d'au moins 6 ans a retrouvé forme et appétit, grâce aux caresses et aux soins de Sabrina, sa sauveuse et de Sylvie sa famille d'accueil.

Et pourtant, Choupette a vécu dans des conditions désastreuses pendant plusieurs mois, enfermée entre les quatre murs de cette maison située aux alentours de Charleville.

Abandonnée par sa maîtresse, la propriétaire du lieu, au milieu de montagnes d'ordures. 

Sabrina, la, présidente de la LISA, la ligue dans l'intérêt de la société et de l'animal, très active sur Charleville-Mézières et dans les Ardennes a réussi à faire évacuer la petite chienne, avec l'aide des gendarmes. Ils ont dû traverser un mètre vingt d'immondices accumulées dans cette maison. Un logement qui aurait été déserté par la propriétaire depuis octobre 2017, d'après le voisinage.

L'association a publié un montage photo et vidéo sur sa page facebook pour dénoncer ses conditions de vie.Si la petite chienne est encore en vie, c'est notamment grâce à ses voisins qui la nourrissaient de croquettes à travers une fente. Désemparés, ils ont donné l'alerte. Laura Hermand, sa voisine et propriétaire d'un husky qu'elle affectionne a laissé éclater sa colère.

"On l'entendait  pleurer  surtout l'été car elle mourait de soif. C'était inadmissible. On ne pouvait plus fermer les yeux. Il n'y a rien de plus gentil qu'un petit  bichon. Vivre dans plus d'un mètre de détritus c'est intolérable!"
 

La Lisa a porté plainte contre la propriétaire du chien pour abandon d'animal.

Un délit passible d'une peine pouvant aller jusqu'à deux ans de prison et 30 000 euros d'amende.
 
Une enquête a été ouverte.
Choupette, quant à elle, est à adopter. Elle attend de rencontrer sa nouvelle famille.

Intéressés ?  Vous pouvez contacter l'association LISA de Charleville-Mézières 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers animaux sorties et loisirs justice société