Peste porcine : toute activité de loisir ou professionnelle interdite en forêt

Illustration / © Christian Watier / MaxPPP
Illustration / © Christian Watier / MaxPPP

La préfecture des Ardennes a communiqué de nouvelles mesures strictes interdisant toutes activités de loisir ou professionnelle s’exerçant en forêt. Cette décision fait suite à la découverte de plusieurs cas de peste porcine en Belgique à quelques kilomètres de la frontière française.
 

Par CC

La peste porcine africaine, maladie non transmissible à l’homme et qui affecte exclusivement les suidés est apparue depuis le 13 septembre, en Belgique sur des sangliers sauvages. Depuis lors, le nombre de cas atteint désormais 70 cas positifs dans la faune sauvage, tous concentrés autour du foyer initial.

Afin de limiter sa progression vers le territoire français et de protéger les élevages, le ministre d'Etat, ministre de la transition écologique et solidaire, et le ministre de l'agriculture et de l'alimentation ont publié ce jour, le 10 octobre 2018, deux arrêtés ministériels qui sont complétés par un arrêté préfectoral.


Mesures interdisant les activités en forêt

Désormais et ceci jusqu’au 20 octobre, toute chasse, quel que soit le gibier, est interdite dans la Zone d’Observation Renforcée (ZOR) initialement prévue dans les arrêtés préfectoraux du 18 septembre (43 communes le long de la frontière belge).

De même dans la ZOR, toute activité qu’elle soit de loisir ou professionnelle, est interdite si elle s’exerce en forêt. Cela concerne en particulier, les randonnées et promenades en forêt, le regroupement de loisirs en forêt, la cueillette de champignons, l’activité forestière, les déplacements professionnels en forêt.

Ces mesures sont à la hauteur de l’enjeu que présente le risque d’introduction de cette maladie en France, qui aurait de très graves conséquences économiques sur la filière porcine, et sur la faune sauvage.

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus