• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Flammes Carolo - Montpellier en Eurocoupe de basket féminin : 3 questions au coordinateur du club ardennais

© Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne
© Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne

En basket féminin, les Flammes Carolo n'ont jamais autant brillé. Les Ardennaises affrontent Montpellier ce mercredi soir en 1/4 de finale aller de l'Eurocoupe. Le coordinateur du club, Patrick Créty, a répondu à nos questions.

Par Ophélie Masure

Patrick Créty connait bien les Flammes Carolo, l'équipe de basket féminin ardennaise. Coordinateur du club, il a répondu à nos questions avant le quart de finale de l'Eurocoupe ce mercredi soir. Les Ardennaises affrontent Montpellier

Dans quel état d'esprit les joueuses du club sont-elles à la veille d'une telle rencontre ?

Pour nous, cette qualification, ça n'est que du bonheur, c'est historique pour le club. Par rapport à l'objectif qu'on s'est fixé en début de saison, c'est clairement du bonus. Pour autant, les filles ne sont pas tendues. Elles vont prendre ce match comme un autre. L'objectif, c'est quand même d'avoir un résultat positif et de se qualifier pour une demi-finale d'Eurocoupe… Ce serait encore plus historique !

En championnat, Montpellier est juste devant Charleville-Mézières à la 3ème place. Les Flammes Carolo sont 4ème au classement. C'est un adversaire qui peut faire peur ?

En début de saison, en match-aller du championnat de France, Montpellier nous a battus dans notre salle. Nous avons bien renvoyé l'ascenseur il y a quelques semaines en allant gagner chez eux. On est à 50/50. Mais c'est vrai que c'est une belle équipe, il faut le reconnaître. Une équipe qui fait partie des favoris de ce championnat. Montpellier a des joueuses importantes qui sont en équipe de France. Ça va être un challenge assez intéressant.

Le parcours des Ardennaises est assez incroyable. Elles n'ont cessé de monter en puissance jusqu'à ce match d'anthologie face aux Turques de Fenerbahçe. Cette victoire a offert aux Flammes une sixième place en Euroligue et donc un ticket en Eurocoupe. Comment expliquez-vous une telle ascension ? 

Depuis des années, nous progressons dans notre challenge sportif. Nous sommes dans le Top 4 ou Top 6 en championnat depuis longtemps. Cette année, nous avons eu la chance de participer à l'Euroligue et nous n'avons pas été ridicules. Pour nous, c'est vraiment le double exploit ! D'abord parce que notre parcours en Euroligue nous a permis de battre des équipes comme Sopron ou Fenerbahçe, des équipes qui sont des références du basket féminin en Europe. Ensuite parce que cette victoire contre Fenerbahçe nous a permis de rebasculer en quart de finale de l'Eurocoupe.
Depuis la fin de l'année 2018, l'équipe est en pleine bourre. Nous perdons peu de matches. Nous sommes à 8 victoires d'affilée en championnat de France. Je pense que l'osmose a bien pris. Les joueuses sont bien unies et les résultats sont là.  

>> Ecoutez par ailleurs le coach des Flammes Carolo. Romuald Yernaux a répondu à nos questions : 
 


 

Sur le même sujet

Estac : Benjamin Nivet annonce la fin de sa carrière

Les + Lus