• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Handicap : à Bogny-sur-Meuse, un week-end de solidarité organisé par le créateur de Woinic pour aider deux Ardennaises

Marianne 23 ans (à gauche) et Margaux, 11 ans (à droite), vivent dans les Ardennes et ont besoin de fonds pour améliorer leur quotidien / © Alexandre Hébert / France 3 Champagne-Ardenne
Marianne 23 ans (à gauche) et Margaux, 11 ans (à droite), vivent dans les Ardennes et ont besoin de fonds pour améliorer leur quotidien / © Alexandre Hébert / France 3 Champagne-Ardenne

Une exposition et une brocante sont organisées ces 13 et 14 juillet, pour deux Ardennaises en situation de handicap, à Bogny-sur-Meuse. L’objectif est de réunir des fonds pour améliorer leur quotidien.

Par FM avec Alexandre Hébert

Deux Ardennaises aidées par un Ardennais. Marianne (23 ans) et Margaux (11 ans), sont toutes les deux malades et en situation de handicap. Alors, afin de les aider à récolter des fonds pour améliorer leur quotidien, c'est le créateur de Woinic qui a organisé une brocante et une exposition dans son atelier, à Bogny-sur-Meuse, ces 13 et 14 juillet. "On a organisé en deux semaines à la va-vite, quand on a reçu le message pour Marianne, explique-t-il. On peut pas rester insensible à ça et à ce qu'il se passe."

C'est dans l'atelier du créateur de Woinic, Eric Sleziak, que l'exposition et la brocante sont organisées.


Des dessins personnels

Margaux, qui a perdu sa jambe droite à cause d'un cancer, a choisi d'exposer plusieurs de ses dessins. Des œuvres très personnelles, qui témoignent de son combat contre la maladie.
 
Parmi les oeuvres exposées, certaines ont été réalisées par Margaux, 11 ans, qui a perdu sa jambe à cause d'un cancer / © Alexandre Hébert / France 3 Champagne-Ardenne
Parmi les oeuvres exposées, certaines ont été réalisées par Margaux, 11 ans, qui a perdu sa jambe à cause d'un cancer / © Alexandre Hébert / France 3 Champagne-Ardenne

Parmi ces oeuvres, se trouve un lion qu'elle a peint, un jour où elle a appris qu'elle avait un symptôme supplémentaire.

Ce lion, c'est parce qu'on a trouvé un problème, donc comme j'étais en colère, j'ai fait un lion qui rugissait.
- Margaux, habitante de La Petite Commune dans les Ardennes.

Elle collecte des fonds pour l’association roseau qui construit une maison des parents à Reims projet qui existe depuis quelques années.

Marianne est atteinte de la maladie de Charcot-Marie-Tooth, qui la contraint à se déplacer en fauteuil roulant. Pour elle, les fonds récoltés permettront d'acheter une voiture adaptée pour qu'elle puisse conduire malgré son handicap, d'un coût total de 68.000 euros. Une somme trop importante pour la jeune fille, qui a décroché un CDD il y a peu. "Cette voiture a un coût excessif, donc c'est un peu compliqué de trouver tous les financements nécessaires, confie-t-elle. J'ai de l'aide de quelques organismes, mais pour le reste c'est compliqué."

Les participants, qui ont également ouvert une cagnotte en ligne, espèrent récolter les 15.000 euros qu'il lui reste à trouver pour acheter sa voiture adaptée.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus