Nuit agitée, ça a soufflé fort dans le Nord-Est de la France. La Champagne-Ardenne n'a pas été épargnée. Les Ardennes et la Marne sont les départements les plus touchés. Arbres couchés, coupures d'électricité, des dégâts mais pas de blessés graves. 

L'alerte rouge a été levée ce vendredi matin dans les Ardennes. La Champagne-Ardenne est désormais placée en vigilance jaune pour neige verglas et vent violent. Soyez attentif si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique ou à proximité d′un rivage ou d′un cours d′eau préconise Météo France.

Des phénomènes habituels dans la région mais occasionnellement et localement dangereux sont en effet prévus, tenez-vous au courant de l’évolution de la situation.

Ardennes


C'est dans les Ardennes que la tempête Egon a fait le plus de dégâts. 204 appels reçus par les pompiers, 89 interventions, des dégâts matériels, des chutes d'arbre sur les véhicules. Voilà pour le bilan à 3h du matin. Le vent a soufflé fort, jusqu'à 133 km/h. 

En raison des conditions météorologiques, les transports scolaires ont été annulés ce vendredi dans l'ensemble du département. 

Marne


Dans la Marne, les secours sont intervenus 34 fois la nuit dernière (de jeudi à vendredi) entre 22h et 5h pour les intempéries. Les pompiers reçoivent encore des appels ce matin. Le secteur de Reims a été le plus touché. Il s'agit essentiellement de chutes de matériaux.

Ces vents violents ont fait un blessé léger sur la voie publique. Un enfant a reçu un lampadaire sur la tête à Reims. 

Des arbres au sol aussi dans la Montagne de Reims entre Hautvillers et Nanteuil-la-Forêt. Il fallait être prudent sur les routes. Des conditions de circulation difficiles.

Haute-Marne


Les pompiers sont intervenus 8 fois pour des chutes de branches, d'arbres, quelques lignes électriques également sont tombées.

Aube


Le département de l'Aube a été le moins impacté par ces intempéries. Quelques petites interventions uniquement la nuit dernière.