Un castor bloqué dans une écluse pendant des jours a été sauvé par les pompiers

Un castor coincé depuis plusieurs jours dans une écluse à Charleville-Mézières a été secouru samedi 10 février 2024 par les pompiers des Ardennes. L'animal n'est pas blessé. Il a pu reprendre sa vie de rongeur.

C'est une intervention pour le moins exceptionnelle. Les sapeurs-pompiers des Ardennes ont secouru un castor coincé dans l'écluse de Mézières à Charleville-Mézières depuis plusieurs jours, ce samedi 10 février 2024.

Les neufs pompiers dépêchés le long de la voie verte sur le canal de la Meuse ont bien essayé de libérer le castor affaibli mais pas blessé. Mais le petit rongeur aquatique, méfiant, ne se laisse pas faire et replonge systématiquement, restant bloqué à l'intérieur de l'écluse. Et cela, malgré l'assistance d'un sapeur-pompier de la brigade "risque animalier", spécialisée dans l'assistance aux animaux. 

Pas le choix, il faut faire intervenir les agents des Voies navigables de France (VNF) pour libérer le castor. Tandis que le spécialiste animalier veille à ce que l'animal ne soit pas blessé dans l'opération de sauvetage, les agents de VNF ont ouvert l'écluse, permettant au rongeur aquatique de se sortir lui-même, de ce mauvais pas, peu avant midi.

Nul doute que le rongeur a déjà repris du service. N'oublions pas que les castors sont de formidables agents d'entretien des zones humides, quand ils ne construisent pas de digues ou autres barrages.

L'animal avait quasiment disparu du département il y a 150 ans. Réintroduit dans les années 1990, le castor est désomais un animal protégé. Mais sa présence irrite de nombreux riverains : en effet, pour se nourrir, il grignote les arbres qui longe la Meuse. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité