Aube : il s'endort sur son tracteur à 2h du matin et percute un pylône électrique de 63.000 volts

L'agriculteur de 50 ans est resté bloqué 3h dans sa cabine avec 63 000 volts sur sa tête / © Laurent Mougin, frère de l'agriculteur à Saulcy dans l'Aube
L'agriculteur de 50 ans est resté bloqué 3h dans sa cabine avec 63 000 volts sur sa tête / © Laurent Mougin, frère de l'agriculteur à Saulcy dans l'Aube

Un agriculteur qui travaillait à faire des semis sur sa parcelle agricole en pleine nuit autour de la commune de Saulcy dans l'Aube, s'est endormi sur sa machine et a percuté un pylône électrique de 63.000 volts. Il est resté coincé sur son tracteur le temps de couper le courant.

Par Daniel Samulczyk

Les agriculteurs prennent de l'avance en ce moment sur leurs travaux des champs. La météo encore clémente en ce début d'automne dans la région Nord-Est permet à certains de travailler de nuit dans leurs parcelles. C'est le cas de Christophe Mougin, 50 ans, agriculteur dans le petit village de Saulcy dans l'Aube, non loin de la frontière avec la Haute-Marne à 10 km de Colombey-les-deux-Églises.

Parmi les 74 habitants de Saulcy, il y avait un courageux cette nuit du 30 septembre au 1er octobre dans la campagne. Celui-ci était en train de répandre des semis d'orge d'hiver à 2h 27 du matin sur son champ de 20 hectares le long de la Départementale 13. Son tracteur équipé d'un système GPS nécessite peu de surveillance  pendant les va-et-vient de la machine sur les sillons du champ.

C'est sa mère, Nicole Mougin, encore choquée, qui nous raconte ce matin les propos de son fils sur cet accident hors du commun : " Il est passé une première fois à côté de ce grand pylône électrique en le voyant bien, et c'est en revenant dans l'autre sens sur le sillon qu'il s'est endormi. Son tracteur a percuté le poteau et l'a réveillé d'un coup

Une partie du pylône, une tige a traversé le toit de sa cabine, il a eu chaud. Heureusement, il n'est pas sorti de son tracteur, car il y avait des câbles partout avec l'électricité.
- Nicole Mougin, la mère de l'agriculteur coincé sous le pylône

 
Une tige de métal du pylône de 63 000 volts a traversé la cabine du tracteur / © Laurent Mougin , maire de Saulcy dans l'Aube
Une tige de métal du pylône de 63 000 volts a traversé la cabine du tracteur / © Laurent Mougin , maire de Saulcy dans l'Aube

Christophe est resté confiné plus de 3 heures dans son véhicule agricole, isolé du sol fort heureusement par le caoutchouc de ses pneus, ce qui l'a protégé de toute électrocution. Pendant tout ce temps, il a pu compter sur le soutien de ses proches. Il nous confie :"J'étais un peu inquiet quand même (pendant ces 3 h bloqué dans la cabine). Mais, il y avait les pompiers pas loin de moi, il y avait mon père, ma belle-soeur, ma femme". 

On s'appelait de temps en temps, ils m'envoyaient des textos, moi, j'avais juste à rester dans la cabine.
Je faisais attention que le pylône ne descende pas plus dans la cabine, voilà. J'étais assis, en position de conduire et je ne touchais à rien. J'ai toujours entendu dire que, quand il arrive un truc comme ça, il faut rester dans le tracteur. Une fois le courant coupé, les pompiers m'ont fait sortir normalement, par la porte.
- Christophe Mougin, agriculteur à Saulcy dans l'Aube


L'agriculteur avait tout de suite, réussi à prévenir le maire de Saulcy, son frère Laurent Mougin, afin qu'il fasse intervenir les secours. Les services de le RTE avaient aussitôt procédé à la coupure de la ligne haute tension de Froncles en Haute-Marne jusqu'à Ailleville dans l'Aube pour permettre aux pompiers de secourir le miraculé.
Christophe Mougin, l'agriculteur miraculé, qui est resté coincé 3h dans son tracteur sous une ligne de 63 000 volts / © Christophe Mougin, Saulcy. Aube
Christophe Mougin, l'agriculteur miraculé, qui est resté coincé 3h dans son tracteur sous une ligne de 63 000 volts / © Christophe Mougin, Saulcy. Aube

L'intéressé s'en sort sans blessures, mais avec une belle frayeur. Il a repris son travail normalement ce matin dans ses champs, dans la campagne autour de Saulcy. A 15h, cet après-midi, une grue tentait de relever le pylône plié sur le tracteur.
 

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus