Covid-19 : confinement, attestations, vigilance renforcée, posez vos questions, on vous répond

Le Président de la République Emmanuel Macron a pris la parole ce mercredi 31 mars, à 20h, afin d'annoncer les nouvelles mesures prises pour freiner la pandémie. Les conséquences sur notre quotidien seront nombreuses, posez vos questions, on y répond. 

Emmanuel Macron, lors du conseil de défense sanitaire à l'Elysée à Paris, le 12 février 2021.
Emmanuel Macron, lors du conseil de défense sanitaire à l'Elysée à Paris, le 12 février 2021. © IAN LANGSDON / MAXPPP

Quatre jours après le passage de l'Aube en confinement et de la Marne et des Ardennes en vigilance renforcée, le nouveau Conseil de défense sanitaire organisé ce mercredi 31 mars a eu pour conséquence de nouvelles mesures liées à la pandémie et vont donc largement chambouler notre quotidien. 

Emmanuel Macron a annoncé des mesures renforcées élargies à toute la France métropolitaine, avec limitation des déplacements, fermeture des écoles jusqu'à fin avril. Le discours d'Emmanuel Macron suscite beaucoup de questions. Les crèches, écoles, collèges et lycées seront fermés pendant trois semaines, a annoncé le président.

 

Vidéo - Revoir le dicours du Président le 31 mars 2021 à 20h

Nous avons choisi comme lors des précédents confinements, de vous proposer de poser vos questions dans un questionnaire en ligne. Nous y répondrons ci-dessous et lors de nos journaux télévisés. 

Ce confinement dans l'Aube demande par exemple une attestation dérogatoire obligatoire à remplir pour toute sortie et des commerces qui peuvent ouvrir seulement s'ils font partie d'une liste définie par la préfecture. Les écoles et les collèges restent ouverts ainsi que les lycées en demi-jauge. Les déplacements hors du département sont interdits sauf exception. 

Non Amélie, ce ne sera pas possible.

Pendant ce weekend de Pâques, les déplacements à plus de 10 kilomètres de son domicile sont tolérés, mais pour aller s’isoler à la campagne, pas pour partager un repas de fêtes en famille. Comme le président le rappelait, « C’est lors de ces occasions que nous nous contaminons le plus. Il faut donc faire cet effort ».

Oui, Jacques, la garde d’enfant est un motif impérieux. Le Premier Ministre Jean Castex l’a rappelé ce matin devant les députés. Votre petite-fille, Jacques, peut donc passer ses vacances chez vous. Pour son déplacement, munissez-vous de votre attestation et cochez la case numéro 8 : « motif familial impérieux ».

Malheureusement, non Jean-Luc. A partir de mardi prochain, même si vous comptez rester dans le Grand-Est, vous ne pourrez plus vous déplacez à plus de 10 kilomètres de votre domicile sans motif dérogatoire. Et partir en vacances ou rejoindre sa résidence secondaire n’en sont pas.

Oui, Jean-Claude, vous en avez le droit. Pensez simplement à partir ce weekend et à ne rentrer que lorsque les mesures de freinages prendront fin. Une fois votre camping-car garé dans le camping, pensez à avoir sur vous votre réservation pour vous déplacer dans un rayon de 10 kilomètres.

Malheureusement, impossible de répondre à cette question. Car le gouvernement n’a pas encore tranché. Ce matin, le porte-parole Gabriel Attal a dit : "Il me semble que oui. Je crois que ça avait été le cas lors du confinement du printemps 2020"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19